Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Rosa candida" : sensible et réussi!

27 Juillet 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

P1020980

 

Rosa candida  de Audur Ava Olafsdottir   (Zulma)

 

 

Une histoire émouvante, une belle écriture, un personnage principal attachant... Voilà pour ce roman primé deux fois déjà. L'auteure est islandaise et je me suis payée le luxe de lire son roman en Islande, le temps des vacances... D'où la photo! Bon, je l'ai lu en français, je vous rassure tout de suite.

J'ai aimé ce livre pour la douceur et la simplicité de son écriture. On est porté par l'histoire, tout simplement. Le héros est un jeune islandais amoureux des roses, devenu papa par accident et orphelin de mère. Le voilà qui part s'installer dans un monastère perdu au fin fond de l'Europe (le Royaume-Uni probablement...) pour y restaurer un jardin. L'auteure nous entraîne dans une voie... puis dans une autre, elle joue avec les intrigues, les personnages que son narrateur croise... Et le lecteur trouve ainsi un roman plus complexe et plus profond qu'il n'en a l'air.

Une belle histoire, avec une réflexion sur la paternité et la transmission qui enrichit agréablement le roman. A lire avec plaisir!

"A l'assaut du Khili-Khili": drôle et frais!

19 Avril 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

417nsMpARyL SL500 AA300A l'assaut du Khili-Khili   de W.-E. Bowman   (Rivages)

 

 

 

Voilà un drôle de roman, né de la plume d'un auteur à l'humour ravageur... C'est avec un sens du pastiche qui n'a d'égal qu'avec son sens de l'humour que l'auteur nous régale de cette parodie d'expédition montagnarde. Un "premier de cordée" plutôt folklorique et une équipe de bras cassé partent à l'assaut du Khili-Khili, le plus haut sommet du monde, perdu en terre Yogistanaise.

Complètement déjanté, ce roman est écrit entièrement au second degré. Du début à la fin, le narrateur, qui a tout du gentleman british, nous raconte à sa manière l'ascension du sommet et les péripéties de son équipe.

C'est drôle, original, bien maîtrisé... Un roman parfait pour les adeptes de l'humour anglais et pour les passionnés de récit de voyage anglais du début du XXème siècle... On y apprend notamment les principes fondamentaux de la langue yogistanaise et de la gastronomie si particulière adoptée au pied du Khili-Khili... Ce qui peut servir. Ou pas. Un OVNI à lire, juste pour rire.

"Crime et châtiment" : immense et magnifique!

18 Janvier 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

41ASHHSNS9L AA115Crime et châtiment de Fedor Dostoïevski   (Gallimard)

 

 

Certes, ce n'est pas moi qui vais vous apprendre que c'est un grand roman. Mais bon, ça ne coûte rien de le redire... Oui c'est un monument de la littérature! Donc oui, il faut le lire, le savourer, laisser le plaisir des mots et de l'histoire nous englober...

Après, c'est sûr que ce n'est pas facile à lire. Il m'aura fallu trois semaines pour en venir à bout! Mais si la langue est châtiée et l'histoire complexe, ce n'est pas inaccessible pour autant. Les thèmes abordés sont universels, ce qui simplifie la lecture et le suspense est réel. Même si Tolstoï est plus facile à lire (car plus facile à traduire...), lire Dostoïevski est un plaisir. Il nous transporte dans le monde intérieur de son héros avec une facilité déconcertante. On ne lit plus, on vit. De la très grande littérature et une valeur sure (comment peut-on ne pas aimer un texte pareil?). Alors pourquoi s'en priver?

"Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet" : des livres dans le livre.

29 Janvier 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

51OljFCynsL AA115

Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet  d'Antoine Bello  (Gallimard)

 

Pour Antoine Bello, je suis prête à tout : même lire un roman policier sur le roman policier! Et parce que c'est Antoine Bello, je trouve ça réussi et j'en redemande!

Pourtant, j'étais inquiète : je trouvais l'histoire un peu tirée par les cheveux en lisant la quatrième de couverture. Un policier  grand amateur des romans d'Agatha Christie et souffrant d'amnésie tente de démêler les fils d'une mystérieuse disparition. Je me suis dit "qu'est ce que c'est que ce personnage principal!" et après lecture je dis... c'est un personnage réussi! Et un roman qui l'est tout autant.
On retrouve dans la narration la patte d'Antoine Bello, pour notre plus grand bonheur, et pour ce qui est de l'histoire, elle tient la route jusqu'à la dernière minute. C'était pourtant un pari risqué puisque ce roman policier contient une mise en abîme et un jeu sur le genre à la fois subtil et passionnant. C'est aussi bel hommage aux romans d'Agatha Christie et à son héros Hercule Poirot.

C'est un livre qui mériterait d'être lu plusieurs fois pour profiter de tous les jeux de piste que nous propose l'auteur. On apprend beaucoup sur le genre du roman policier, sur les romans d'Agatha Christie et sur les "trucs" qu'emploient les auteurs de polars. Au milieu de tout cela on admire la construction : l'auteur nous offre dans un seul livre un roman policier, un journal, un roman épistolaire... sans dédaigner toutefois de nous raconter une histoire : celle de la disparition d'Emilie Brunet. En prime, on prend un cours sur le fonctionnement de la mémoire et on se régale avec des personnages travaillés et complexes. Tout ça en 250 pages... bravo!

Un livre passionnant, qu'on n'a pas envie de lâcher, et que je recommande à tous les fanas du genre!

"Une vie" : et quelle vie!

13 Juillet 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Une vie de Simone Veil (Stock)

Ce n'est pas une vie comme une autre qui est racontée dans cette autobiographie. Personnage marquant du XXème siècle, Simone Veil force le respect. Dans ce livre, elle se livre avec beaucoup de pudeur et de sincérité sur son parcours.

J'ai particulièrement apprécié le récit de son expérience de la déportation : elle la décrit avec un recul et une simplicité bouleversante. J'ai aimé aussi sa vision sur l'Europe. Mais la deuxième partie du récit, plus politique, ne m'a pas autant intéressée.

C'est cependant un livre à lire absolument pour mieux connaître cette femme au parcours hors du commun!

La légèreté : elle est Charlie

29 Avril 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #BD, mangas

La légèreté de Catherine Meurisse  (Dargaud)

Le 7 janvier 2015, Catherine Meurisse est en retard au travail. Cela nous arrive à tous mais cela va, dans son cas, lui sauver la vie puisqu'elle échappe ainsi au massacre de Charlie Hebdo.

Mais quand on a la vie sauve, quelle vie reste-t-il? Cette bande-dessinée raconte le long travail de reconstruction après un tel traumatisme. Autobiographique donc, cette BD peut parler à tous, puisqu'elle relate un parcours personnel après un drame.

J'aime le dessin plein d'ambivalence de Catherine Meurisse, simple et complexe, coloré et sombre, caricatural et précis... C'est une BD très agréable à lire et percutante. Une belle renaissance.

Les revenants : envoûtante !

27 Juillet 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #séries TV

Les revenants

En matière de séries françaises, je suis toujours prudente. Mais celle-ci est parmi les meilleures que j'ai pu voir. En deux saisons, elle nous plonge dans un univers fantastique angoissant. Dans un village de montagne, une jeune victime d'un accident de car qui s'est produit plusieurs années auparavant revient chez elle, sans mémoire de l'accident et sans avoir conscience qu'elle est morte. Le monde bascule pour ses parents, sa sœur jumelle et petit à petit, pour tout le village...

Avec une atmosphère intimiste, des couleurs travaillées et surtout des personnages profonds et bien campés, la série n'a presque pas de fausses notes. On notera malheureusement un personnage de bibliothécaire hautement névrosée, mais à part ça et quelques longueurs, c'est une série tout à fait recommandable!

"le lambeau" : un morceau de vie.

2 Septembre 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Le lambeau de Philippe Lançon  (Gallimard)

Ce récit autobiographique nous plonge dans l'histoire intime d'un homme, autant que dans l'histoire nationale française. Victime de l'attentat de Charlie Hebdo, une longue reconstruction physique est nécessaire à l'auteur, qui nous livre ce récit avec sincérité et pudeur.

Roman-fleuve qui débute avec l'attentat et qui se construit autour de flashbacks, j'ai globalement aimé le rythme de ce roman. Il y a parfois quelques longueurs et répétitions, mais le parcours de l'auteur passionne et l'écriture fluide du journaliste nous emporte. Pourtant, rien n'en fait un roman exceptionnel, mis à part l'émotion que peut naturellement susciter cette histoire tragique. J'en conseille donc la lecture, mais en étant moins dithyrambique que certains...

"Sorcières" : mythes et réalités sur la place des femmes dans la société

8 Novembre 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Sorcières de Mona Chollet    (Zones)

Ce nouvel essai de Mona Chollet (voir aussi ici et ) est toujours aussi agréable à lire. La journaliste part de son observation de la société pour mener des recherches complètes et passionnantes autour de la place de la femme dans la société. Ici, en partant des sorcières, de leur histoire et de la vision que la société en a, elle tire plusieurs fils : celui de l'histoire de la misogynie, des femmes sans enfant, de la représentation de la vieillesse féminine, etc..

C'est passionnant mais j'ai trouvé cet ouvrage un peu plus brouillon que les précédents. Cependant, il constitue une très bonne porte d'entrée dans le travail de Mona Chollet et dans la lecture d'essais autour du féminisme.

"Le siècle des possibles" : comprendre le XIXème siècle.

29 Novembre 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Le siècle des possibles : 1814-1914  d'Emmanuel Fureix  (PUF)

Résumer un long siècle, riche en bouleversements en 240 pages est un exploit! Difficile de ne pas se perdre dans les méandres historiques de ce siècle.

L'auteur nous aide à nous y retrouver, même si son récit va parfois un peu vite sur certains faits. Cela reste un livre plutôt agréable à lire, même pour les non-historiens et suffisamment clair pour remonter la chronologie. Un bon ouvrage pour les grands débutants qui souhaitent rafraîchir leurs connaissances!

"Histoire de l'Europe" : voyage au coeur de notre histoire commune.

30 Novembre 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Histoire de l'Europe : du XIXème siècle au début du XXIème siècle de Serge Berstein et Pierre Milza  (Hatier)

Lire des livres d'histoire, quand on n'est pas historien de formation, c'est toujours un défi. Mais n'hésitez pas à vous plonger dans celui-ci, qui nous fait traverser plus de deux siècles par le prisme de l'histoire européenne. Même si l’Europe de l'est est moins traitée dans cet essai, cela permet d'avoir un bon aperçu des dynamiques qui parcourent le continent européen : guerres mondiales, construction européenne et jusqu'à la perspective du Brexit.

Certains chapitres m'ont paru plus clairs et lisibles que d'autres, ce qui est certainement dû à l'écriture à quatre mains de cet essai. Mais j'ai apprécié ce tour de l'Europe historique, qui ne s'arrête pas aux considérations politiques mais explore aussi les aspects sociaux du vieux continent.

"Sexy" : les eaux troubles de l'adolescence

1 Décembre 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #littérature jeunesse

Sexy de Joyce Carol Oates  (Gallimard Jeunesse)

Ce roman est plutôt destiné aux adolescents, mais il n'y a pas d'âge pour lire de la littérature ado, surtout celle de Joyce Carol Oates! 

Le héros du roman est un ado comme les autres, mais en mieux : particulièrement beau, bon sportif, gentil et issu d'une famille aimante... Le portrait-robot du héros adolescent américain. Mais l'auteure joue avec le cliché et en fait un personnage profond, plein de doutes, et avec des zones d'ombres qu'il ne veut en aucun cas exposer à la lumière...

Tout le talent de Joyce Carol Oates se trouve rassemblé dans ce court roman, très accessible : la profondeur du récit, la complexité des personnages, l'écriture magistrale et le suspens fait que vous lirez probablement ce roman en quelques heures!

 

"Ce n'est pas toi que j'attendais" : les surprises de l'amour.

26 Décembre 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #BD, mangas

Ce n'est pas toi que j'attendais  de Fabien Toulmé (Delcourt)

Cette bande-dessinée, la première de l'auteur, raconte avec justesse et sincérité le parcours d'un jeune père confronté au handicap de son enfant. Avec beaucoup de tendresse il décrit le lent travail d'acceptation de cette petite fille différente. C'est aussi une belle réflexion sur la vision du handicap en général et sur la paternité.

Le dessin est assez basique mais agréable, la BD est bien conçue et la narration est parfaite... A découvrir!

"Un livre de martyrs américains" : quand les contraires s'attirent.

24 Janvier 2020 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Un livre de martyrs américains  de Joyce Carol Oates  (Philippe Rey)

C'est une constante depuis plusieurs années pour moi : quand je vis un moment difficile ou du moins perturbé de ma vie, je prends un livre de Joyce Carol Oates car je suis sûre que je ne serai pas déçue et bien accompagnée le temps de ma lecture. Et quand ce livre fait 860 pages comme ici, j'ai la certitude que mon horizon se sera éclairé avant la fin de ma lecture !

Une fois encore, le talent de Joyce Carol Oates fait mouche : ce solide roman met en scène un assassin imbibé de délires christiques et une victime persuadée de sa toute puissance... Les deux portraits se croisent, se rejoignent, et l'histoire se poursuit auprès de leurs filles, marquées durablement par le drame.

Tout le talent de l'auteure est de rendre ces personnages infiniment plus complexes que je ne les décris, profonds, terriblement différents et en même temps souvent proches. C'est aussi un portrait de l'Amérique conservatrice VS l'Amérique progressiste qui trouve forcément un écho dans l'actualité.

Un livre magnifique, comme toujours.

"Les crocodiles" : mode d'emploi contre le harcèlement de rue

26 Février 2020 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #BD, mangas

Les crocodiles  de Thomas Mathieu  (Le Lombard)

Le harcèlement de rue est d'actualité depuis quelques temps, mais cette bande-dessinée avait à l'époque de sa parution était l'une des premières à s'emparer de ce sujet. L'auteur traite le thème avec beaucoup d'empathie, sans dramatiser.

Si ce n'est pas une lecture comme les autres, c'est néanmoins une lecture utile. Les femmes se retrouveront malheureusement souvent dans ces planches, qui présentent différentes situations de harcèlement. Les hommes pourront prendre conscience de cette pression continuellement qui pèse sur les femmes, voire réfléchir à leurs comportements... Une bande-dessinée efficace et agréable à lire !

"Little action" : petit jeu pour petites mains

28 Février 2020 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #jeux de société

Little action  (Djeco)

Restons chez Djeco et leur série des "little", des jeux basiques et simplifiés pour les plus jeunes. Celui-ci est accessible dès 3 ans. L'enfant pioche une carte qui lui désigne une action à réaliser à l'aide de petits animaux mignons. On apprécie de la bonne idée d'utiliser la boîte du jeu comme un accessoire à part entière!

Les figurines sont craquantes, les actions simples et peuvent être modulées en difficulté selon l'âge des joueurs. C'est même indispensable si on joue enfant contre adulte... Sinon le jeu perd son intérêt pour les plus grands!

"Les choses humaines" : anatomie d'une famille au bord du précipice.

12 Mars 2020 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Les choses humaines  de Karine Tuil (Gallimard)

Avec ce roman haletant, on assiste à l'effondrement d'une famille qui a tout pour plaire... et pour agacer. Riches, puissants, les trois personnages centraux sont habitués à réussir mais ils vont être confrontés à la chute.

En abordant de nombreux sujets d'actualités dans son livre, l'auteure fait le pari de l'inscrire dans notre époque sans occulter la dimension fictionnelle ni en simplifier le propos. Les personnages sont complexes, un peu attendus parfois mais le rythme du récit le rend très agréable à lire.

Les jurés du prix Goncourt des lycéens 2019 ne s'y sont pas trompés : c'est un roman à lire !

"Le petit paradis" : totalitarisme et intériorité

24 Mars 2020 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Le petit paradis de Joyce Carol Oates  (Philippe Rey)

En voilà un joli titre en période de confinement ! Joyce Carol Oates explore tous les styles littéraires. Cette fois, c'est une dystopie qu'elle nous propose, dans une Amérique du futur où une adolescente se retrouve victime d'un régime totalitaire. Elle est envoyée dans l'Amérique des années 50, condamnée à perdre son identité et ses repères.

C'est une façon intéressante d'aborder la quête d'identité des adolescents, les premières amours et la solitude. Mais ce n'est pas, à mon avis, le roman le plus réussi de la prolifique et géniale auteure. Un roman moins bien réussi d'une auteure géniale... Cela reste donc un bon roman ! Mais le contexte et l'univers dans lesquels les personnages évoluent (celui du futur comme celui du passé) sont à mon sens un peu trop rapidement brossés. Je suis restée un peu sur ma faim...

"Orange is the new black" : la vie confinée

16 Avril 2020 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #séries TV

Orange is the new black

Voilà une série devenue culte, à regarder pendant le confinement pour rester dans l'ambiance huis clos !

Piper, jeune new-yorkaise bobo se retrouve incarcérée dans une prison pour femmes. Là, elle côtoie toute une galerie de personnages hauts en couleurs et découvre un univers dur mais aussi riche en sororité !

Pourquoi faut-il regarder les 7 saisons de cette série?

- Parce qu'elle est très bien construite : le genre du huis clos est difficile à tenir mais la série se renouvelle sans cesse et les flashbacks continus nourrissent le récit et évitent de tourner en rond. 

- Parce que c'est une tragi-comédie parfaitement dosée. Le ton est juste (même si la vision de la prison est très romancé!), les personnages sont profonds, on s'y attache tout au long des épisodes. On rit beaucoup, on pleure un peu, bref, que du bonheur !

- Parce qu'elle a été une des premières à mettre en avant quasiment uniquement des personnages féminins, et quels personnages ! L'écriture est vraiment parfaitement cohérente et riche, c'est un plaisir pour le spectateur ! Et les actrices sont toujours au top !

Alors, convaincus?

"L'éléphant" : LA revue à découvrir !

5 Juin 2020 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #divers

L'éléphant

En matière de revue, je suis assez exigeante. Je n'aime pas les pubs une page sur deux ni les articles futiles, mal écrits ou trop brefs (je ne lis pas de "féminins" donc...).

Cette revue-là mérite vraiment d'être connue. L'éléphant aborde tous le sujets de culture générale, avec ou sans rapport avec l'actualité. Sa mise en page très agréable, son format consistant sans être imposant comme la revue XXI par exemple, et son ton ludique réjouiront tous les curieux ! L'objectif de la revue est de favoriser l'apprentissage, grâce à des petits quiz et des définitions qui ponctuent les articles. Articles qui sont rédigés par des spécialistes des sujets (mais toujours bons vulgarisateurs) : universitaires, journalistes spécialisés...

C'est une revue trimestrielle, complétée par des hors-séries passionnants et une version junior que je n'ai pas eu en main.

Pas besoin d'être un expert ou un grand lecteur pour plonger dans les articles très complets mais synthétiques qui la garnissent. C'est vraiment la revue idéale pour ceux qui préparent le bac, des concours, ou qui sont simplement avides d'actualiser leurs connaissances dans des domaines allant de la philosophie à la botanique ! Pour en savoir plus : https://lelephant-larevue.fr/

"Histoire de l'art" : à portée de tous !

20 Juillet 2020 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Histoire de l'art  de E.H. Gombrich  (Phaidon)

Il ne faut pas se laisser impressionner par le titre de cet ouvrage : vous n'avez pas besoin d'être un spécialiste pour le lire ! Toute la magie de l'auteur repose là, son ouvrage de vulgarisation, parue en 1950, se lit avec une fluidité étonnante, même lorsqu'on ne connaît pas grand chose en histoire de l'art.

Si vous êtes curieux, amateur de musées, n'hésitez pas ! En lisant ces pages, en regardant ces planches, tout va s'éclairer sous la plume étonnamment moderne et facile à lire de Gombrich. J'ai adoré cet essai, qui demande du temps (tout le confinement !) car en version de poche, il faut faire des allers-retours entre le texte et les pages de planches, mais qui est néanmoins parfait pour des amateurs ! Sont abordés les chefs-d’œuvre de la peinture, mais aussi la sculpture et l'architecture, ce qui en fait un ouvrage très complet. Le seul bémol à faire se situe sur les dernières pages du livre : Gombrich n'avait pas beaucoup d'estime pour l'art contemporain visiblement, mais il est pardonné grâce à la qualité de son ouvrage tout entier.

"Ceux qui restent" : avoir 30 ans dans une campagne enclavée.

20 Août 2020 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Ceux qui restent de Benoît Coquard (La Découverte)

Cet ouvrage de sociologie fait écho au mouvement des Gilets Jaunes. Cependant, il s'agit d'un travail commencé plusieurs années auparavant et portant sur la vie des jeunes actifs résidant dans les campagnes enclavées du Grand Est. L'essai propose une étude de leur modes de vies, leurs aspirations et les raisons qui les poussent à rester dans des territoires méconnus, où le chômage et la pauvreté sévissent fortement.

Sans aucun mépris et avec objectivité, l'auteur met à mal les préjugés que les urbains peuvent avoir sur cette population. Ce travail prend la forme d'un essai fluide, accessible et passionnant. Même si certains points auraient pu être développés davantage à mon sens, cela reste un travail très complet, qui met bien en avant des valeurs cardinales de la vie en campagne : l'amitié, la filiation, la propriété privée et l'honneur.

Cette plongée dans la campagne, parmi "ceux qui restent" intéressera un large public, alors n'hésitez pas !

"Les sauvages" : une série politique portée par son interprétation

5 Janvier 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #séries TV

Les sauvages

Je n'ai pas lu les romans dont est adaptée cette mini-série, mais j'ai vraiment apprécié ces six épisodes haletants ! Le premier président de la République d'origine magrébine vient d'être élu en France, et c'est un symbole fort. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et les personnages (le Président, sa fille, le compagnon de celle-ci et sa famille) vont être happés dans une histoire violente de guerres familiales.

Alors certes, il y a des incohérences et des raccourcis parfois problématiques, mais je suis bon public en matière de série politique et le jeu des acteurs rend tout cela tout à fait supportable. Laissez vous tenter !

"Les roses fauves" : le charme et les épines

16 Janvier 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Les roses fauves de Carole Martinez (Gallimard)

Je suis sensible à l'écriture de Carole Martinez, que je trouve sensuelle et subtile. Mais j'avoue avoir moins apprécié ce dernier livre, qui oscille entre récit fantastique, historique et contemporain. Comme à chaque fois que les auteurs prennent la plume pour parler de l'acte d'écriture, je m'ennuie...

Malgré tout, on peut admirer la maîtrise de l'ouvrage, qui fait se rejoindre habilement plusieurs histoires, empruntant même aux livres précédents de l'auteure. Si certains passages sonnent un peu faux, d'autres sont vraiment brillants et envoûtants !

Un roman à découvrir pour les fans, et pour les autres, je conseillerai plutôt ses précédents ouvrages comme Le coeur cousu ou Du domaine des murmures !

"Les impatientes" : cruels destins de femmes.

25 Janvier 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Les impatientes de Djaïli Amadou Amal  (Emmanuelle Colas)

C'est un plaisir de découvrir ce roman d'une auteure camerounaise, primé par le Goncourt des lycéens 2020. Trois récits de femmes s'enchaînent pour nous immerger dans la société peule où le mariage forcé, le viol et la polygamie sont au cœur de la vie des "concessions".

C'est un récit extrêmement violent et écrit avec précision et limpidité. Les thèmes abordés sont bouleversants et donc profondément utiles ! Les personnages sont attachants et donnent tout sa force au récit. Malgré tout, j'ai eu du mal avec de nombreux passages car on ne peut pas ignorer que la fiction rejoint souvent la réalité... Là où on leur dit "patience" on a envie de crier, c'est difficilement supportable...

Un roman indispensable pour ouvrir les yeux sur toutes les violences que les femmes subissent sous couvert de traditions.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs