Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Rosa candida" : sensible et réussi!

27 Juillet 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

P1020980

 

Rosa candida  de Audur Ava Olafsdottir   (Zulma)

 

 

Une histoire émouvante, une belle écriture, un personnage principal attachant... Voilà pour ce roman primé deux fois déjà. L'auteure est islandaise et je me suis payée le luxe de lire son roman en Islande, le temps des vacances... D'où la photo! Bon, je l'ai lu en français, je vous rassure tout de suite.

J'ai aimé ce livre pour la douceur et la simplicité de son écriture. On est porté par l'histoire, tout simplement. Le héros est un jeune islandais amoureux des roses, devenu papa par accident et orphelin de mère. Le voilà qui part s'installer dans un monastère perdu au fin fond de l'Europe (le Royaume-Uni probablement...) pour y restaurer un jardin. L'auteure nous entraîne dans une voie... puis dans une autre, elle joue avec les intrigues, les personnages que son narrateur croise... Et le lecteur trouve ainsi un roman plus complexe et plus profond qu'il n'en a l'air.

Une belle histoire, avec une réflexion sur la paternité et la transmission qui enrichit agréablement le roman. A lire avec plaisir!

"Assortiment pour une vie meilleure" : petites histoires cruelles de tous les jours...

29 Juin 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #nouvelles

41w1gwKo40L SL160 AA160

Assortiment pour une vie meilleure  de Thomas Gunzig  (Au Diable Vauvert)

 

 

C'est un recueil de nouvelles originales et plutôt décapantes dans leur genre! L'auteur nous invite dans le monde réel : celui où les gens que l'on croise sont paumés, parfois violents, aigris... et souvent émouvants. Des nouvelles où les personnages sont tous borderlines et où il suffit d'un tout petit grain de sable dans la machine bien rodée du quotidien pour basculer dans la folie, le crime, l'excès.

L'écriture est vive, puissante, limpide. On y sent la nervosité des personnages ou la lassitude, l'émotion, la peur... Toute une palette de sentiments transmis avec simplicité. C'est parfois dur, cruel mais les textes collent à la peau et remplissent parfaitement leur but : on ouvre soudain les yeux sur tous les petits dérapages quotidiens qui nous entourent. Thomas Gunzig a transformer ces implosions nourries d'injustices et de solitudes en petites perles.

Si j'ai moins apprécié certaines nouvelles du recueil, je recommande cependant la lecture de ce livre pour son écriture et ses thèmes résolument contemporains.

"Deuxième chronique du règne de Nicolas Ier" : réjouissant!

26 Avril 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

51yMxLYRiHL SL500 AA300Deuxième chronique du règne de Nicolas Ier  de Patrick Rambaud   (Grasset)

 

 

Ah... Moi qui avait un mauvais souvenir de ma lecture des Caractères de La Bruyère pour le bac... J'aurais tant aimé avoir plutôt à lire les chroniques de Patrick Rambaud!

Mais ne rêvons pas.

Le deuxième opus de ces chroniques est aussi réjouissant que le premier. Maniant la langue française avec toujours autant de souplesse et de bonheur, l'auteur nous conte à sa façon la seconde année de règne de notre cher souverain. Politiquement incorrect, intelligent et drôle, on lit comme un roman cette réaction à l'actualité. Car le risque est grand avec ce type d'exercice... Et le défi est de nouveau relevé avec brio. Je vais m'atteler au troisième opus. En espérant qu'il n'y en ait bien que cinq...

"A l'assaut du Khili-Khili": drôle et frais!

19 Avril 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

417nsMpARyL SL500 AA300A l'assaut du Khili-Khili   de W.-E. Bowman   (Rivages)

 

 

 

Voilà un drôle de roman, né de la plume d'un auteur à l'humour ravageur... C'est avec un sens du pastiche qui n'a d'égal qu'avec son sens de l'humour que l'auteur nous régale de cette parodie d'expédition montagnarde. Un "premier de cordée" plutôt folklorique et une équipe de bras cassé partent à l'assaut du Khili-Khili, le plus haut sommet du monde, perdu en terre Yogistanaise.

Complètement déjanté, ce roman est écrit entièrement au second degré. Du début à la fin, le narrateur, qui a tout du gentleman british, nous raconte à sa manière l'ascension du sommet et les péripéties de son équipe.

C'est drôle, original, bien maîtrisé... Un roman parfait pour les adeptes de l'humour anglais et pour les passionnés de récit de voyage anglais du début du XXème siècle... On y apprend notamment les principes fondamentaux de la langue yogistanaise et de la gastronomie si particulière adoptée au pied du Khili-Khili... Ce qui peut servir. Ou pas. Un OVNI à lire, juste pour rire.

"Chronique du règne de Nicolas 1er" : risqué mais réussi!

1 Avril 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Chronique du règne de Nicolas 1er de Patrick Rambaud  (Grasset)

 

 

J'avais un peu peur du rendu de c51Uas9yYuRL SL500 AA300e livre qui me paraissait avoir un thème plutôt délicat à traiter. L'actualité n'est pas ce qui est le plus facile à rendre en fiction, surtout la politique, et faire du président de la République un personnage principal de roman est compliqué! Mais l'auteur s'en tire à merveille.

Ce livre est dans sa forme un pastiche des textes satiriques. C'est un genre qui a traversé les âges et qui est maîtrisé à merveille par l'auteur. On se régale donc de la langue, des jeux de mots et de l'effronterie qui rythment le roman. Roman qui n'en est pas vraiment un d'ailleurs... S'appuyant sur l'actualité, avec cependant suffisamment de recul et d'humour pour ne pas se laisser emporter, l'auteur nous fait vivre la première année à l'Elysée d'un certain Nicolas S..

C'est drôle, incorrect, savoureux... Mais ce n'est pas un simple travail journalistique, on sent que l'auteur s'est documenté, il nous livre des petites anecdotes surprenantes et maîtrise son sujet.

Un livre original, amusant , à déconseiller aux fans de la droite française, à conseiller aux autres!

"Moon Palace" : puissant, palpitant, excellent...

7 Mars 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Moon Palace de Paul Auster  (Actes Sud)

 

  51WH1HQY8TL SL500 AA300

J'ai dévoré ce roman en quelques jours. Passionnant, excellent... J'ai autant aimé l'écriture de Paul Auster : son style vif et limpide; que l'histoire en elle-même : imaginative et bien ficelée. C'est la force de Paul Auster, qui parvient à nous faire entrer dans une histoire complexe et originale avec autant de facilité que s'il s'agissait d'un livre pour enfant. Pas de fausse note dans la cohérence de l'intrigue, une écriture de qualité... Que demander de plus? Pour moi, c'est parfait. En plus c'est parfois très drôle, et toujours puissant, avec des images et des situations marquantes.

Ceux qui aiment les récits vifs, avec de l'action seront servis. Ceux qui se passionnent pour la psychologie des personnages le seront tout autant. Ceux dont le but ultime est de deviner la fin de l'histoire devront faire preuve d'imagination...

En clair, c'est un très bon roman, que je conseille à tous!

  

"Shangai baby" : recommandable, malgré tout.

6 Mars 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

515CRMDC35L SL160 AA160Shangai baby  de Weihui  (P.Picquier)

 

 

C'est un roman qui a eu un fort retentissement lors de sa parution en Chine. Le sujet est en effet assez sulfureux : c'est la vie d'une jeune auteure shangaïenne à la sexualité libérée qui nous est contée. Bon, il n'y a rien de subversif là-dedans à nos yeux... Mais il ne faut pas perdre de vue en lisant ce roman qu'il a été novateur.

Ce que j'ai préféré dans ce livre, ce n'est pas tant la vie sentimentale de Coco, l'héroïne, mais la mise en abyme du travail de romancier qui sert de fil conducteur au livre. En effet, tout au long du roman, Coco écrit elle-même un livre et utilise ses expériences de vie comme matériaux à son oeuvre. On se retrouve donc lecteur de deux romans à la fois et on peut réfléchir et s'interroger sur la part autobiographique de chaque fiction. De ce point de vue là, ce livre est assez intéressant. Coco est aussi un personnage attachant, et les descriptions de Shangaï donne envie d'aller visiter cette ville pleine de contradictions.

Mais j'ai été attérée par la mauvaise qualité de l'écriture et/ou de la traduction. Les tournures de phrases sont lourdes, maladroites, les expressions et les météphores sont soit d'une simplicité navrante, soit alambiquées au possible.

Résultat, on perd beaucoup de la force de du roman et j'ai été déçue par la lecture de ce livre qui gagnerait certainement à être retraduit ou lu en version originale...

"La cote 400" : ou le cri de la bibliothécaire sauvage.

18 Février 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

41TP-08uMaL AA115La cote 400 de Sophie Divry  (Les allusifs)

 

 

C'est un court roman, qui ressemble à un monologue haletant, écrit comme le cri aussi drôle que douloureux d'une... bibliothécaire. Alors forcément je me suis sentie concernée. J'ignore si l'auteur est aussi bibliothécaire, en tout cas elle connaît parfaitement les ressorts tragi-comiques de notre métier!

Ceci étant dit, je pense qu'on peut apprécier ce roman même sans travailler en bibliothèque. Enfin... Vous me direz ça! C'est l'histoire d'une bibliothécaire qui passe sa vie à classer, ranger, honorer Dewey à longueur de journée et qui en a oublié d'aimer. Évidemment, dit comme ça, ça fait un peu gnan-gnan. Et le roman évite de justesse cet écueil. L'écriture fine et la construction de l'histoire (qui commence bien sagement et finit en "craquage total" de la narratrice) donne une certaine qualité au roman.

C'est surtout un livre que j'ai apprécié pour le côté sociologique. Parce qu'il y en a, des choses à dire sur ce métier mal connu et souvent mal considéré! Alors une fois passé le côté caricatural, on peut rire des travers de nos amis les bibliothécaires. C'est une race à part : toujours un peu en retard, toujours un peu à côté de la plaque, engoncée dans ses règles et ses codes mais finalement affectueuse et pleine de bonne volonté... isn't it?

 

"Moins que zéro" : argent, drogues et désillusions : un mélange efficace!

10 Février 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

41tVbLAL9vL AA115Moins que zéro  de Bret Easton Ellis   (Robert Laffont)

 

 

C'est un livre qui a marqué son époque (les années 80) et dont la suite, Suite(s) impériale(s) est sorti cet automne.

Le narrateur, Clay, 18 ans, passe ses vacances chez ses parents, à Los Angeles. Il retrouve ses amis, tous issus du même milieu social : la jeunesse dorée, et tous laissés à eux-mêmes, désabusés, drogués jusqu'à la moelle. Les adultes sont quasiment absents de ce monde parallèle où le héros navigue. Les quelques jours racontés seront émaillés de rencontres, de découvertes macabres et de fêtes délirantes.

L'écriture est simple, dépouillée, elle laisse une grande part à l'histoire et au héros. Rien de trop dans ce livre, rien d'artificiel, c'est avec une étonnante simplicité que l'auteur nous emporte dans le monde tourmenté du narrateur. L'atmosphère est parfaitement bien décrite, on ressent que chaque mot a été choisi avec soin, rien n'est laissé au hasard.

Je regrette juste le nombre un peu trop important de personnages (j'ai toujours du mal avec ça!) qui fait qu'on se mélange légèrement les pinceaux parfois.

Un roman superbe, triste et violemment réaliste...

"Péchés mignons" : cru, drôle et frais!

30 Janvier 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #BD, mangas

51d8MzFQl3L AA115Péchés mignons   d'Arthur de Pins  (Fluide Glacial)

 

 

J'ai lu la série des "Péchés mignons". Les tomes 1 et 4 portent ce titre, les deux autres ont pour sous-titres : "Garce attack" et "Chasse à l'homme". Je ne lis que très rarement de la bande-dessinée mais j'ai été attirée par le dessin et l'humour de cette série.

Des petits personnages ronds, des couleurs vives et girly... Voilà qui attire le regard et le retient! Le thème de prédilection de la série : les relations hommes-femmes de nos jours... Un thème qui sous-entend des personnages dans lesquelles on se retrouve, nous et nos amis : les mecs sont désemparés, tiraillés entre un romantisme assumé et une virilité difficile à imposer; les filles sont féministes et coureuses, se partageant tant bien que mal entre leur travail et leurs amants... C'est drôle et rafraichissant! Rien de nouveau sous le soleil, certes, mais une peinture juste de notre société hyper sexuée.

Les trentenaires s'y retrouveront, les autres apprécieront l'humour cru de l'auteur et son dessin simple et expressif. Des péchés mignons à déguster bien frappés!

"Mort d'une prima donna slovène" : subtil et envoûtant.

25 Février 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

51JXYT65K8L SL160 AA160Mort d'une prima donna slovène  de Brina Svit  (Gallimard)

 

 

Puisque j'ai quelques liens avec ce petit pays méconnu, j'ai voulu lire un des romans de l'auteure slovène la plus connue : Brina Svit. Ce roman est particulièrement original, pour sa structure et ses personnages. Le narrateur est censé justifier auprès d'un jury le choix d'une chanteuse d'opéra comme "slovène du siècle". Mais en vérité, il va nous conter une histoire troublante, puissante et mystérieuse...

Ses liens avec la prima donna sont plutôt particuliers : ils ne sont pas vraiment amis, ne sont pas en couple, ne se doivent rien, mais semble étrangement attirés l'un vers l'autre et font un bout de chemin ensemble, entre Madrid, Milan et Ljubljana. Ce sont des personnages complexes, légèrement perturbés et complètement insaisissables.

L'auteure arrive à nous laisser nous attacher à ses personnages fuyants, mystérieux. Ce roman m'évoque un voile à peine soulevé, qui attise désir et curiosité sans générer de frustration. C'est là toute la puissance de cette histoire qui navigue entre deux eaux tout en étant parfaitement maîtrisée. C'est un petit miracle d'équilibre que nous offre Brina Svit. Un roman fort et qui laisse au lecteur une large part d'imagination... A lire!

"Le club" : caustique et provocateur, à ne pas louper!

12 Janvier 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

51y3UsiP+JL AA115Le club  de Leonard Michaels   (Christian Bourgois Editeur)

 

 

J'ai dévoré ce roman plein d'humour! C'est un roman d'homme : écrit par un homme, où tous les personnages sont masculins, et qui pourtant ne parle que de femmes... Des hommes, la quarantaine, bien installés, décident de créer un club pour se retrouver et parler d'autres choses que de politique (qui semble-t-il, n'intéresse que les femmes d'après l'auteur!). Le roman nous décrit la première soirée de ce club, soirée mémorable s'il en est!

On plonge tranquillement dans un univers caustique, presque surréaliste, ponctué d'histoires sur les femmes. Elles y passent toutes : épouses, mères, maîtresses, tentatrices... C'est acide, comique et tellement vrai... Les histoires les plus farfelues, sorties de l'imagination de l'auteur égayent le roman qui aborde avec finesse tous les problèmes inhérents à l'amour, au sexe et au couple en général.

Pour une fille, c'est un livre génial : on peut enfin imaginer ce qui passe par la tête des hommes : leurs rêves, leurs désirs, leurs angoisses... C'est un roman réaliste et à la fois empreint de folie douce.Le tout servit par une écriture fine et acerbe, drôle et discrète. Voilà un roman comme j'aimerai en écrire... A lire!

"Fight club": violent, intense et cathartique!

9 Janvier 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

51YFZ263QVL AA115Fignt Club  de Chuck Palahniuk    (Gallimard)

 

 

Je me suis plongée dans ce roman avant de regarder le film que David Fincher en a tiré. Je n'ai toujours pas vu le film mais je ne regrette pas d'avoir lu le livre!

Une écriture comme je les aime : vive, percutante, presque violente et toujours envoûtante. On entre dans ce roman sans pouvoir en sortir, happé par l'histoire et le personnage principal aussi travaillé que perturbé. Entre les recettes de fabrication de l'explosif (avec une question qui me taraude : où l'auteur a-t-il trouvé tout ça?), les réunions de malades avec leur lots de câlins-embrassades et l'organisation du fight club, c'est un roman inventif et haletant où l'auteur use d'une imagination débridée. Mais c'est aussi une satire de la société contemporaine : gonflée de violence mal canalisée, pleine de rancoeur et de folie.

Un roman jouissif et passionnant, que je conseille à tous ceux qui ne l'ont pas déjà dévoré!

Bonne année!

3 Janvier 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #divers

Je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année 2011, riche en lectures et en découvertes!

N'hésitez pas à me laisser des commentaires et vos remarques sur le blog (que je compte améliorer et enrichir : c'est ma bonne résolution de cette année!)

Merci à tous pour vos visites!

 

A vos livres!

"Crime et châtiment" : immense et magnifique!

18 Janvier 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

41ASHHSNS9L AA115Crime et châtiment de Fedor Dostoïevski   (Gallimard)

 

 

Certes, ce n'est pas moi qui vais vous apprendre que c'est un grand roman. Mais bon, ça ne coûte rien de le redire... Oui c'est un monument de la littérature! Donc oui, il faut le lire, le savourer, laisser le plaisir des mots et de l'histoire nous englober...

Après, c'est sûr que ce n'est pas facile à lire. Il m'aura fallu trois semaines pour en venir à bout! Mais si la langue est châtiée et l'histoire complexe, ce n'est pas inaccessible pour autant. Les thèmes abordés sont universels, ce qui simplifie la lecture et le suspense est réel. Même si Tolstoï est plus facile à lire (car plus facile à traduire...), lire Dostoïevski est un plaisir. Il nous transporte dans le monde intérieur de son héros avec une facilité déconcertante. On ne lit plus, on vit. De la très grande littérature et une valeur sure (comment peut-on ne pas aimer un texte pareil?). Alors pourquoi s'en priver?

"Le puits des histoires perdues" : on peut s'en passer.

28 Juillet 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

41SXK1NY9HL SL500 AA300

Le puits des histoires perdues   de Jasper Fforde  (Fleuve noir)

 

A la croisée des chemins entre roman policier et science fiction, ce livre est la suite d'une série dont le personnage principal est une détective qui officie au coeur de notre littérature. En effet, l'héroïne vit dans nos classiques! Une bonne idée de départ, qui rend hommage à la littérature (anglaise principalement).

L'auteure a truffé son roman de références, ce qui est super, surtout quand on a lu les livres en question! Sinon, gloups... On a la sensation de passer à côté de la moitié de l'histoire...

L'histoire en elle-même n'a d'ailleurs pas grand intérêt je trouve. Assez simpliste, il s'agit d'une enquête policière classique au coeur d'un monde imaginaire savamment créé par l'auteur. Les personnages sont un peu fades mais les rebondissements nombreux ce qui permet de venir rapidement à bout du roman.

Au final c'est un livre facile d'accès par son intrigue et son écriture mais décevant... A lire, si vous aimez et êtes incollables sur la littérature anglaise et que vous êtes nostalgiques des romans pour ados...

"Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet" : des livres dans le livre.

29 Janvier 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

51OljFCynsL AA115

Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet  d'Antoine Bello  (Gallimard)

 

Pour Antoine Bello, je suis prête à tout : même lire un roman policier sur le roman policier! Et parce que c'est Antoine Bello, je trouve ça réussi et j'en redemande!

Pourtant, j'étais inquiète : je trouvais l'histoire un peu tirée par les cheveux en lisant la quatrième de couverture. Un policier  grand amateur des romans d'Agatha Christie et souffrant d'amnésie tente de démêler les fils d'une mystérieuse disparition. Je me suis dit "qu'est ce que c'est que ce personnage principal!" et après lecture je dis... c'est un personnage réussi! Et un roman qui l'est tout autant.
On retrouve dans la narration la patte d'Antoine Bello, pour notre plus grand bonheur, et pour ce qui est de l'histoire, elle tient la route jusqu'à la dernière minute. C'était pourtant un pari risqué puisque ce roman policier contient une mise en abîme et un jeu sur le genre à la fois subtil et passionnant. C'est aussi bel hommage aux romans d'Agatha Christie et à son héros Hercule Poirot.

C'est un livre qui mériterait d'être lu plusieurs fois pour profiter de tous les jeux de piste que nous propose l'auteur. On apprend beaucoup sur le genre du roman policier, sur les romans d'Agatha Christie et sur les "trucs" qu'emploient les auteurs de polars. Au milieu de tout cela on admire la construction : l'auteur nous offre dans un seul livre un roman policier, un journal, un roman épistolaire... sans dédaigner toutefois de nous raconter une histoire : celle de la disparition d'Emilie Brunet. En prime, on prend un cours sur le fonctionnement de la mémoire et on se régale avec des personnages travaillés et complexes. Tout ça en 250 pages... bravo!

Un livre passionnant, qu'on n'a pas envie de lâcher, et que je recommande à tous les fanas du genre!

"Une vie" : et quelle vie!

13 Juillet 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Une vie de Simone Veil (Stock)

Ce n'est pas une vie comme une autre qui est racontée dans cette autobiographie. Personnage marquant du XXème siècle, Simone Veil force le respect. Dans ce livre, elle se livre avec beaucoup de pudeur et de sincérité sur son parcours.

J'ai particulièrement apprécié le récit de son expérience de la déportation : elle la décrit avec un recul et une simplicité bouleversante. J'ai aimé aussi sa vision sur l'Europe. Mais la deuxième partie du récit, plus politique, ne m'a pas autant intéressée.

C'est cependant un livre à lire absolument pour mieux connaître cette femme au parcours hors du commun!

"À la ligne" : le quotidien stakhanoviste

18 Avril 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

À la ligne de Joseph Ponthus  (Éditions de la Table ronde)

Ce roman, prix Régine Deforges 2019, est donc la première œuvre de fiction de Joseph Ponthus. C'est un roman au style original et percutant : sans ponctuation, les phrases sont rythmées et le lecteur peut se les approprier librement. J'ai apprécié ce style efficace et adapté à la thématique du roman.

L'auteur raconte en effet ses quelques mois en intérim dans différentes usines agroalimentaires. Le quotidien éprouvant de l'abattoir, le travail physique qui vide la tête et meurtrit le corps sont décrits sans angélisme. Cependant, le roman m'a laissé une impression un peu malsaine. Je ne sais pas si c'est la distance adoptée par l'auteur (homme cultivé, exerçant à l'origine un métier dans le domaine social) ou la profusion de citations (ce que je n'apprécie guère en général) mais ce décalage perpétuel m'a empêché d'apprécier pleinement la lecture. C'est cependant un roman que je vous conseille pour son originalité et son style!

 

La légèreté : elle est Charlie

29 Avril 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #BD, mangas

La légèreté de Catherine Meurisse  (Dargaud)

Le 7 janvier 2015, Catherine Meurisse est en retard au travail. Cela nous arrive à tous mais cela va, dans son cas, lui sauver la vie puisqu'elle échappe ainsi au massacre de Charlie Hebdo.

Mais quand on a la vie sauve, quelle vie reste-t-il? Cette bande-dessinée raconte le long travail de reconstruction après un tel traumatisme. Autobiographique donc, cette BD peut parler à tous, puisqu'elle relate un parcours personnel après un drame.

J'aime le dessin plein d'ambivalence de Catherine Meurisse, simple et complexe, coloré et sombre, caricatural et précis... C'est une BD très agréable à lire et percutante. Une belle renaissance.

Les revenants : envoûtante !

27 Juillet 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #séries TV

Les revenants

En matière de séries françaises, je suis toujours prudente. Mais celle-ci est parmi les meilleures que j'ai pu voir. En deux saisons, elle nous plonge dans un univers fantastique angoissant. Dans un village de montagne, une jeune victime d'un accident de car qui s'est produit plusieurs années auparavant revient chez elle, sans mémoire de l'accident et sans avoir conscience qu'elle est morte. Le monde bascule pour ses parents, sa sœur jumelle et petit à petit, pour tout le village...

Avec une atmosphère intimiste, des couleurs travaillées et surtout des personnages profonds et bien campés, la série n'a presque pas de fausses notes. On notera malheureusement un personnage de bibliothécaire hautement névrosée, mais à part ça et quelques longueurs, c'est une série tout à fait recommandable!

"le lambeau" : un morceau de vie.

2 Septembre 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Le lambeau de Philippe Lançon  (Gallimard)

Ce récit autobiographique nous plonge dans l'histoire intime d'un homme, autant que dans l'histoire nationale française. Victime de l'attentat de Charlie Hebdo, une longue reconstruction physique est nécessaire à l'auteur, qui nous livre ce récit avec sincérité et pudeur.

Roman-fleuve qui débute avec l'attentat et qui se construit autour de flashbacks, j'ai globalement aimé le rythme de ce roman. Il y a parfois quelques longueurs et répétitions, mais le parcours de l'auteur passionne et l'écriture fluide du journaliste nous emporte. Pourtant, rien n'en fait un roman exceptionnel, mis à part l'émotion que peut naturellement susciter cette histoire tragique. J'en conseille donc la lecture, mais en étant moins dithyrambique que certains...

"Sorcières" : mythes et réalités sur la place des femmes dans la société

8 Novembre 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Sorcières de Mona Chollet    (Zones)

Ce nouvel essai de Mona Chollet (voir aussi ici et ) est toujours aussi agréable à lire. La journaliste part de son observation de la société pour mener des recherches complètes et passionnantes autour de la place de la femme dans la société. Ici, en partant des sorcières, de leur histoire et de la vision que la société en a, elle tire plusieurs fils : celui de l'histoire de la misogynie, des femmes sans enfant, de la représentation de la vieillesse féminine, etc..

C'est passionnant mais j'ai trouvé cet ouvrage un peu plus brouillon que les précédents. Cependant, il constitue une très bonne porte d'entrée dans le travail de Mona Chollet et dans la lecture d'essais autour du féminisme.

"Le siècle des possibles" : comprendre le XIXème siècle.

29 Novembre 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Le siècle des possibles : 1814-1914  d'Emmanuel Fureix  (PUF)

Résumer un long siècle, riche en bouleversements en 240 pages est un exploit! Difficile de ne pas se perdre dans les méandres historiques de ce siècle.

L'auteur nous aide à nous y retrouver, même si son récit va parfois un peu vite sur certains faits. Cela reste un livre plutôt agréable à lire, même pour les non-historiens et suffisamment clair pour remonter la chronologie. Un bon ouvrage pour les grands débutants qui souhaitent rafraîchir leurs connaissances!

"Histoire de l'Europe" : voyage au coeur de notre histoire commune.

30 Novembre 2019 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Histoire de l'Europe : du XIXème siècle au début du XXIème siècle de Serge Berstein et Pierre Milza  (Hatier)

Lire des livres d'histoire, quand on n'est pas historien de formation, c'est toujours un défi. Mais n'hésitez pas à vous plonger dans celui-ci, qui nous fait traverser plus de deux siècles par le prisme de l'histoire européenne. Même si l’Europe de l'est est moins traitée dans cet essai, cela permet d'avoir un bon aperçu des dynamiques qui parcourent le continent européen : guerres mondiales, construction européenne et jusqu'à la perspective du Brexit.

Certains chapitres m'ont paru plus clairs et lisibles que d'autres, ce qui est certainement dû à l'écriture à quatre mains de cet essai. Mais j'ai apprécié ce tour de l'Europe historique, qui ne s'arrête pas aux considérations politiques mais explore aussi les aspects sociaux du vieux continent.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs