Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

Articles avec #romans francais tag

"Le grand monde" : une famille à travers les continents

15 Juin 2022 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Le grand monde de Pierre Lemaître (Calmann-Lévy)

Nous voici de retour dans la grande fresque historique de Pierre Lemaître, qu'on avait laissé avec le Miroir de nos peines. Cette fois, l'auteur se penche sur les années 50 et la guerre d'Indochine, une époque peu traitée en fiction. Avec ce talent de conteur toujours aussi plaisant pour le lecteur, Pierre Lemaître nous offre une épopée familiale fouillée et bien documentée. Il y a du suspens, de l'humour, de l'amour, de l'aventure... Tout ce qu'on aime dans la tradition de la fresque familiale, même si un soupçon de risque littéraire aurait été bienvenu !

Un roman plaisant, sans surprise, certes, mais efficace !

"Tout ce que dit Manon est vrai" : plongée au coeur de l'adolescence

23 Avril 2022 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Tout ce que dit Manon est vrai  de Manon Fargetton (Editions Héloïse d'Ormesson)

Manon Fargetton écrit depuis de nombreuses années pour les enfants et les adolescents. Ce roman s'adresse cette fois à un public adulte. L'héroïne du roman, Manon, est une adolescente douée qui s'enfonce dans une relation d'emprise avec son futur éditeur. Tout le roman est construit autour de cette histoire dérangeante, mais contée uniquement du point de vue de ses proches. Cette construction surprend au départ, mais permet au roman de prendre toute sa profondeur.

Ce roman est une belle façon de raconter l'adolescence et ses tourments. Le personnage de la mère de Manon est particulièrement bien décrit et touchant. La relation mère-fille, complexe, y est superbement racontée.

C'est un roman émouvant, prenant et très réussi au regard de la complexité des sujets abordés. Un vrai coup de coeur que je vous recommande !

"Connemara" : entre fiction et sociologie

8 Avril 2022 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Connemara de Nicolas Mathieu (Actes Sud)

J'avais très envie de lire ce roman, dont l'un des thèmes est la place des agences de conseil dans les collectivités territoriales... Évidemment, pour les non-initiés, cette thématique ne fait pas forcément rêver ! Mais elle est symptomatique du monde dans lequel nous vivons, ce que capte toujours avec talent Nicolas Mathieu.

Le début du roman est plutôt raté, avec son caractère très cru et un peu gratuit. J'ai trouvé les personnages féminins moins bien dépeints que les personnages masculins. Mis à part ces bémols, j'ai aimé ce roman prenant, qui nous raconte la société contemporaine avec acuité. Un livre qui nous nourrit même après la lecture, un roman à lire assurément !

"Mon mari" : une histoire d'amour déjantée

29 Mars 2022 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Mon mari de Maud Ventura  (L'iconoclaste)

J'ai eu un vrai coup de cœur pour ce premier roman ! Une semaine se déroule sous nos yeux, celle d'une femme qu'on pourrait croire sortie de Desperate Housewives (oui, j'assume mes références légèrement datées). Un mari, deux enfants, une maison en banlieue... Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes en apparence... Mais cette femme a un problème : elle aime son mari comme au premier jour, avec toute la passion et l'inconfort que cela peut offrir.

De ce point de départ bien amené, l'autrice déroule, l'air de rien, une toute autre histoire. J'ai apprécié l'écriture très affirmée et la maîtrise parfaite de ce roman. On y retrouve l'humour et l'acidité des romans de Sophie Divry, avec plus de finesse et de justesse dans le récit.

Un roman que j'ai dévoré et que je vous conseille !

"La plus secrète mémoire des hommes" : les poupées russes

24 Mars 2022 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr (Philippe Rey)

Primé par le Goncourt, ce roman dense est construit avec habilité. Plusieurs histoires s'imbriquent et se répondent tout au long du roman, sans que le lecteur ne perde le fil pour autant. J'ai préféré certains passages à d'autres, trouvant au départ l'intrigue longue à se mettre en place.

Finalement, on est entraîné dans cette histoire, et la langue de Mohamed Mbougar Sarr est riche. Il joue avec son lecteur tout au long du roman, laissant les références littéraires se répondre progressivement.

C'est un roman dense, assez inégal mais finalement agréable à lire et suffisamment haletant pour qu'on en profite jusqu'au bout !

 

 

"Le fils de l'homme" : roman d'une emprise

16 Décembre 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Le fils de l'homme de Jean-Baptiste Del Amo  (Gallimard)

J'aime l'écriture riche de Jean-Baptiste Del Amo, même si elle peut sembler parfois un peu indigeste. Néanmoins, j'ai eu quelques difficultés à me plonger complétement dans ce roman au départ.

L'intrigue tourne autour d'un petit garçon dont le père avait disparu. L'homme revient un jour dans la vie de la mère et de l'enfant et la descente aux enfers commence alors...

J'ai trouvé assez maladroit la façon dont l'auteur raconte les sentiments du petit garçon, à qui il est difficile de donner un âge tant le vocabulaire et l'écriture jurent avec les pensées d'un enfant. Mais plus on avance dans le roman, plus on est happé par l'histoire et je dois reconnaître que je ne regrette pas d'avoir été jusqu'au bout... Les dernière pages du livre sont à la fois bouleversantes et prenantes. Rien que pour cette fin, le roman vaut la peine d'être lu !

"Histoire du fils" : dans les méandres de la filiation

12 Novembre 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon   (Buchet Chastel)

Ce petit roman retrace une histoire de filiation, sur une période longue qui débute au début du XXème siècle. L'histoire d'un fils qui est aussi celle du père, de la mère, et de toute une lignée familiale qui, bien que perturbée, se déroule et serpente tout au long de l'arbre généalogique.

Le roman est porté par une écriture poétique, fluide, qui rend ce voyage dans le temps très agréable. L'histoire n'est pas chronologique, et tout un jeu avec les prénoms rend parfois un peu confus le déroulé. Néanmoins, on se laisse emporter avec joie dans cette histoire simple et universelle.

"Seule en sa demeure" : amour et cruauté en forêt

27 Septembre 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Seule en sa demeure  de Cécile Coulon   (L'iconoclaste)

J'ai plongé dans ce roman avec délice : Cécile Coulon et son écriture poétique nourrissent notre imaginaire de lecteur pour nous entraîner dans une atmosphère profonde et pleine de tensions. Les personnages sont bien campés et le rythme du roman est très travaillé. Il y a une vraie force qui émane de ce roman, très accessible et facile à lire. J'ai aimé la représentation de la forêt, son ambiance décrite avec beaucoup de justesse.

J'ai été déçue par la fin, qui m'a semblé bâclée, en tout cas trop rapide pour dénouer une intrigue haletante. C'est un roman que je conseille néanmoins !

"Une bête au paradis" : autopsie d'un amour passionnel

5 Juillet 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Une bête au paradis  de Cécile Coulon (Iconoclaste)

Romancière et poétesse, Cécile Coulon est assurément une auteure talentueuse à suivre ! J'ai eu du mal à lâcher ce roman, que j'ai dévoré en quelques heures à peine... L'écriture fluide m'a frappée par sa simplicité au début, mais c'est son efficacité que je retiens finalement.

Dans un univers rural souvent peu ou mal abordé dans la littérature contemporaine, Cécile Coulon fait vivre ses personnages en nous donnant à voir leurs sentiments autant que leur environnement. Une histoire d'amour se tisse tout au long du roman, jusqu'à une fin en apothéose. Un roman qui emporte son lecteur grâce à ses personnages complexes !

"Le parfum des fleurs la nuit" : vivre caché dans son histoire.

8 Juin 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Le parfum des fleurs la nuit de Leïla Slimani  (Stock)

Ce récit était à mes yeux plutôt risqué : l'autrice se laisse enfermer dans un musée vénitien pour une nuit (c'est le principe de la collection) et raconte sous le mode de la confidence cette expérience.

Clairement, elle ne réalise pas un rêve, elle n'a pas grand chose à dire sur les œuvres et son honnêteté à ce sujet est appréciable... Son récit tourne donc autour de l'écriture, sa façon de se couper du monde pour exercer son métier d'écrivaine, les raisons qui la poussent à écrire en résonance avec l'histoire de son père...

En général, ce sont des sujets que j'évite, ça ne m'intéresse pas, je trouve cette introspection dérangeante. Mais j'avoue que je me suis prise au jeu pour une fois et loin de la fiction, le récit de Leïla Slimani m'a pourtant touchée.

C'est un petit livre sans prétention, mais sensible et intime, un petit moment de grâce qui finalement trouve un écho après les périodes de confinement que nous avons vécu.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs