Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

Articles récents

"Le pavillon des combattantes" : récit d'une autre pandémie.

4 Janvier 2022 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Le pavillon des combattantes d'Emma Donoghue  (Presses de la Cité)

Ce roman a trouvé à sa sortie une résonance particulière avec l'actualité. En effet, il raconte le quotidien haletant d'une jeune infirmière en pleine pandémie mondiale... de grippe espagnole. Se retrouvant seule au cœur d'un petit service accueillant de jeunes parturientes contaminées, elle doit gérer, avec des moyens limités et un niveau de stress élevé, ce mélange de vie et de mort. On y aborde également la place des femmes dans la société et leur émancipation lors de ces périodes de crises intenses.

Le roman nous touche forcément à cause de l'actualité, mais l'écriture m'a un peu désarçonnée au départ. Froide, très "médicale" et descriptive, elle sert finalement bien le récit et n'empêche pas l'identification aux personnages.

Un roman qui n'est donc pas idéal pour se changer les idées actuellement, mais qui mérite d'être découvert tout de même !

"Le fils de l'homme" : roman d'une emprise

16 Décembre 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Le fils de l'homme de Jean-Baptiste Del Amo  (Gallimard)

J'aime l'écriture riche de Jean-Baptiste Del Amo, même si elle peut sembler parfois un peu indigeste. Néanmoins, j'ai eu quelques difficultés à me plonger complétement dans ce roman au départ.

L'intrigue tourne autour d'un petit garçon dont le père avait disparu. L'homme revient un jour dans la vie de la mère et de l'enfant et la descente aux enfers commence alors...

J'ai trouvé assez maladroit la façon dont l'auteur raconte les sentiments du petit garçon, à qui il est difficile de donner un âge tant le vocabulaire et l'écriture jurent avec les pensées d'un enfant. Mais plus on avance dans le roman, plus on est happé par l'histoire et je dois reconnaître que je ne regrette pas d'avoir été jusqu'au bout... Les dernière pages du livre sont à la fois bouleversantes et prenantes. Rien que pour cette fin, le roman vaut la peine d'être lu !

"Libres et égaux en voix" : des solutions à la crise de la représentativité

22 Novembre 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Libres et égaux en voix  de Julia Cagé  (Fayard)

Ce nouvel essai de Julia Cagé est, comme les précédents, riche et très facile d'accès. A quelques mois de l'échéance des présidentielles et des législatives, les réflexion de l'économiste viennent nourrir les réflexions sur l'abstention, la représentativité, la démocratie.

Elle a le courage que la plupart des essayistes contemporains n'ont pas, celui de formuler des propositions très précises et concrètes. On peut être d'accord avec elle ou non... Mais elle s'engage pleinement dans ses écrits, et n'hésite pas à revenir sur ces textes précédents pour faire dialoguer ses essais entre eux et faire évoluer sa pensée. Son écriture est toujours aussi limpide et pédagogique, ce qui fait d'un sujet qui pourrait paraître aride un plaisir à la lecture !

Un essai audacieux, à lire absolument !

"Histoire du fils" : dans les méandres de la filiation

12 Novembre 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon   (Buchet Chastel)

Ce petit roman retrace une histoire de filiation, sur une période longue qui débute au début du XXème siècle. L'histoire d'un fils qui est aussi celle du père, de la mère, et de toute une lignée familiale qui, bien que perturbée, se déroule et serpente tout au long de l'arbre généalogique.

Le roman est porté par une écriture poétique, fluide, qui rend ce voyage dans le temps très agréable. L'histoire n'est pas chronologique, et tout un jeu avec les prénoms rend parfois un peu confus le déroulé. Néanmoins, on se laisse emporter avec joie dans cette histoire simple et universelle.

"Normal people" : une histoire d'amour au peigne fin

25 Octobre 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Normal people de Sally Rooney  (L'Olivier)

J'avais entendu beaucoup de bien de ce roman mais j'avoue avoir été déçue. L'histoire est celle de la relation de deux adolescents, puis étudiants : une relation complexe, décrite par le menu par l'auteure. J'ai aimé la capacité qu'elle avait à mettre à nu les sentiments et les sensations de ces jeunes gens avec beaucoup de précision et de détails. Mais je suis restée sur ma faim quant à l'intrigue qui suit uniquement et de très près ce premier amour. Finalement, j'ai trouvé que le texte manquait de profondeur, et ne s'autorisait pas à explorer d'autres sujets évoqués par ailleurs : la différence de classe sociale, le sentiment d'emprise, la dépression...

Si la qualité d'écriture est au rendez-vous, l'intrigue m'a rapidement lassée et je recommande ce roman pour les inconditionnels des histoires d'amour : non pas la version édulcorée mais la vraie, crue et intense.

"L'amie prodigieuse : l'enfant perdue" : histoire d'amies, de femmes, de mères.

7 Octobre 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

L'amie prodigieuse : l'enfant perdue d'Elena Ferrante (Gallimard)

Ce dernier opus d'Elena Ferrante ne perd ni en rythme ni en intensité. On a quitté les deux héroïnes en plein bouleversements personnels et professionnels, dans une Italie toujours gangrenée par la Camorra. Elena et Lila vont aborder la deuxième partie de leur vie dans l'angoisse de la maternité et la cruauté des relations amoureuses dans un monde où la place de la femme évolue rapidement.

Cette grande fresque s'achève et on quitte avec regret des personnages attachants et surtout une écriture riche, complexe, qui ne déçoit pas. Ne vous attendez pas, parce qu'il s'agit d'une histoire d'amitiés féminines à des romans faciles, au contraire ! L'exigence du récit n'enlève rien au plaisir de la lecture. Une série à lire !

"Seule en sa demeure" : amour et cruauté en forêt

27 Septembre 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Seule en sa demeure  de Cécile Coulon   (L'iconoclaste)

J'ai plongé dans ce roman avec délice : Cécile Coulon et son écriture poétique nourrissent notre imaginaire de lecteur pour nous entraîner dans une atmosphère profonde et pleine de tensions. Les personnages sont bien campés et le rythme du roman est très travaillé. Il y a une vraie force qui émane de ce roman, très accessible et facile à lire. J'ai aimé la représentation de la forêt, son ambiance décrite avec beaucoup de justesse.

J'ai été déçue par la fin, qui m'a semblé bâclée, en tout cas trop rapide pour dénouer une intrigue haletante. C'est un roman que je conseille néanmoins !

"Beloved" : la douleur d'une mère

9 Septembre 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Beloved de Toni Morrison  (10/18)

C'est un roman maintenant ancien, qu'on peut dénommé "classique" sans peine. C'est le premier roman que je lis de Toni Morrison, romancière américaine connue et reconnue. Ici, au sortir de la guerre de Sécession, Sethe l'ancienne esclave va affronter son passé dramatique.

La force de ce roman est dans sa construction qui aborde les traumatismes de l'esclavage au fur et à mesure du livre. On s'imprègne progressivement de cette atmosphère opaque, où le roman flirte avec le surnaturel. J'ai eu un peu de mal à entrer dans cette histoire et cette écriture très dense mais la profondeur du récit emporte finalement le lecteur.

"Betty" : une enfance indienne

24 Août 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Betty  de Tiffany McDaniel  (Gallmeister)

Roman remarqué de la précédente rentrée littéraire, Betty nous transporte aux Etats-Unis, au milieu du siècle dernier. On suit l'héroïne du début de sa vie dans un contexte de pauvreté et de racisme jusqu'au début de l'âge adulte, après une enfance tumultueuse mais heureuse. A moitié cherokee, Betty développe une sensibilité particulière aux éléments naturels, ce qui ne la protège pas des secrets de famille...

C'est un roman très dense et riche, parfaitement maîtrisé. L'écriture est parfois un peu aride, parfois plus poétique... Dans tous les cas, la personnalité de l'héroïne, qui nous raconte une histoire d'enfance, d'amour pour son père et de sororité nous transporte. Parfois dur, le roman, développe un anti-rêve américain avec beaucoup d'acuité.

Un beau roman que je vous conseille !

"Le prix de la démocratie" : les dessous des campagnes électorales

3 Août 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Le prix de la démocratie de Julia Cagé  (Seuil)

Si comme moi vous n'avez jamais lu un seul ouvrage d'économie, celui-ci pourrait bien être le premier dans lequel vous plongez ! Julia Cagé a un véritable talent de pédagogue et cet essai se lit avec une facilité déconcertante, même pour les néophytes.

Le sujet est par ailleurs passionnant : comment sont financées les campagnes électorales en France (ainsi que dans les grands pays européens et aux Etats-Unis) et quelles sont les conséquences concrètes pour les citoyens du mode de financement. Sa démonstration est éclairante et ouvre tout un champ de réflexion aux électeurs que nous sommes... De plus, elle ne se contente pas d'expliquer ses travaux mais formule également des propositions vraiment intéressantes.

Un essai qui peut être lu par le plus grand nombre, et qui devrait l'être tant il est riche !

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs