Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Qui touche à mon corps je le tue": mélancolie et violence.

6 Mars 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Qui touche à mon corps je le tue  de Valentine Goby  (Gallimard)


C'est le titre qui m'a plu en premier dans ce livre, un titre que je trouve particulièrement beau et marquant. Le roman en lui-même l'est également, dans une moindre mesure cependant.
C'est un roman polyphonique, deux voix de femmes et une voix d'homme. Une avorteuse, une avortée et le bourreau qui doit mettre fin aux jours de celle qui a commis ce qui dans les années 40 était encore un crime: l'avortement. Même si le sujet prête à la réfléxion d'ordre général c'est en fait un roman intimiste que nous propose l'auteure.
Les personnages sont tout en nuance et en profondeur, et l'écriture, bien que très classique se prête parfaitement au sujet. Un roman fort, empreint de féminité et de souffrance. A lire.
Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs