Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Les hommes-couleurs": l'absence de simplicité nuit gravement au roman...

18 Octobre 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Les hommes-couleurs  de Cloé Korman  (Seuil)

 

 

C'est un des succès de cette année puisque ce roman a remporté le prix du Livre Inter 2010. Voilà de quoi rassurer (a priori) sur sa qualité. Et en effet, on ne peut pas dire qu'il s'agisse d'un mauvais livre... Mais il ne m'a pas entièrement emballée pour autant. L'histoire, complexe et intéressante, permet de traiter d'un sujet plutôt rare dans les romans: l'émigration clandestine. Évitant avec brio les écueils du pathos et du livre militant, l'auteure s'en tire plutôt bien. La narration est riche, travaillée... Tous les éléments d'un "bon" roman semble réunit...

Malheureusement, c'est pour moi un livre élitiste et précieux. La moindre description, le plus petit sentiment devient source d'envolées lyriques aussi lourdes qu'inutiles... C'est bien dommage, car le roman perd en fluidité et en accessibilité. Et l'histoire se perd dans des méandres qui sont autant d'impasses... Des thèmes qui auraient pu étoffer l'histoire de manière pertinente sont à peine effleurés... Dommage!

Quant aux personnages, l'écriture un peu alambiquée leur ôte leur sensibilité. De plus, deux récits situés à deux époques différentes sont imbriqués dans le roman, ce qui ne facilite pas la compréhension pendant les 100 premières pages!

Mais cela reste un livre qui peut se lire, pour deux raisons: la première est qu'il s'agit tout de même d'un livre très honorable avec une histoire prenante et intelligente. La deuxième est que si ce roman a reçu un prix littéraire, c'est que ma critique doit être bien sévère et que vous l'apprécierez sûrement...

 

 

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs