Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Enfances de classe" : une somme essentielle pour comprendre le monde d'aujourd'hui et celui de demain

28 Juin 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Enfances de classe : de l'inégalité parmi les enfants sous la direction de Bernard Lahire  (Seuil)

Ce livre est vraiment incontournable. Bon, c'est vrai qu'il fait 1232 pages et que la plupart des commentateurs lors de sa sortie remarquée en 2019 ne l'avait pas lu... Pour ma part j'ai pris mon temps, mais je l'ai lu in extenso avec un réel plaisir (car il se lit vraiment facilement) et un fort intérêt.

L'équipe de sociologues a rencontré des enfants de différentes classes sociales (de la petite fille Rom à la petite fille de la haute bourgeoisie parisienne) de grande section de maternelle, leurs familles et enseignants. Cette étude est centrée sur la relation entre l'environnement social de l'enfant et son apprentissage (de la langue notamment) ainsi que son comportement à l'école.

La méthodologie de l'enquête est longuement expliquée puis une sélection de synthèses présentant chaque enfant est donnée, enfin une dernière partie de l'ouvrage s'attache à préciser et synthétiser des thématiques (parfois inédites) abordées lors de l'enquête.

Le résultat de cet immense travail se révèle instructif et révélateur a de nombreux endroits. En tant que bibliothécaire (jeunesse qui plus est!), il m'a particulièrement intéressée, mais les enseignants, les politiques, les travailleurs sociaux et tous les curieux pourront également y trouver un intérêt. Certes, la conclusion pourrait être "Bourdieu avait raison" mais la lecture de l'ouvrage va bien au-delà et ouvre le regard sur notre société, ses inégalités intolérables et les moyens d'actions qui pourraient les réduire.

A mettre entre toutes les mains !

"Hamnet" : l'histoire à hauteur d'enfant

14 Juin 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Hamnet de Maggie O'Farrell  (Belfond)

J'ai aimé l'écriture exigeante et précise que l'auteure déploie avec virtuosité dans ce roman. Entre roman historique (l'intrigue se situe en 1596), liens fraternels, histoire d'amour et avec un soupçon de magie, ce roman nous transporte dans un univers shakespearien... Et pour cause ! J'ai vraiment aimé le parti pris de l'auteure. J'ai néanmoins moins accroché avec certains passages un peu trop contemplatifs à mon goût.

C'est un roman qui pourra plaire à celles et ceux qui aiment les récits dans la tradition anglaise, ceux qui aiment les récits historiques, les histoires de famille... Le livre a été remarqué et primé, à vous maintenant de le découvrir !

"Le parfum des fleurs la nuit" : vivre caché dans son histoire.

8 Juin 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Le parfum des fleurs la nuit de Leïla Slimani  (Stock)

Ce récit était à mes yeux plutôt risqué : l'autrice se laisse enfermer dans un musée vénitien pour une nuit (c'est le principe de la collection) et raconte sous le mode de la confidence cette expérience.

Clairement, elle ne réalise pas un rêve, elle n'a pas grand chose à dire sur les œuvres et son honnêteté à ce sujet est appréciable... Son récit tourne donc autour de l'écriture, sa façon de se couper du monde pour exercer son métier d'écrivaine, les raisons qui la poussent à écrire en résonance avec l'histoire de son père...

En général, ce sont des sujets que j'évite, ça ne m'intéresse pas, je trouve cette introspection dérangeante. Mais j'avoue que je me suis prise au jeu pour une fois et loin de la fiction, le récit de Leïla Slimani m'a pourtant touchée.

C'est un petit livre sans prétention, mais sensible et intime, un petit moment de grâce qui finalement trouve un écho après les périodes de confinement que nous avons vécu.

"Après l'incendie" : la flamme du romanesque

3 Juin 2021 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Après l'incendie de Robert Goolrick  (Anne Carrière)

L'écriture de Robert Goolrick se prête particulièrement bien à ce roman, qui rappelle Arrive un vagabond dans ses thématiques et son sens du romanesque.

L'héroïne de ce récit est une femme complexe, qui oscille entre son sens du devoir et son appétit insatiable pour la vie, l'amour, le plaisir. L'auteur décrit avec beaucoup de finesse ce personnage, dans ses contradictions et nous emporte dès les premières pages dans une atmosphère parfaitement contée.

Je lui reproche juste quelques répétitions (à moins que ce ne soit la traduction qui vacille un peu?) et une fin un peu tirée par les cheveux...

A la suite du roman on trouve une nouvelle, dans le style autobiographique qui est la deuxième corde à l'arc d'écriture de Robert Goolrick. Il mène son récit avec beaucoup de talent, c'est donc un double plaisir de découvrir ce livre !

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs