Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Culottées : des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent" : portraits en positif

21 Avril 2018 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #BD, mangas

Culottées : des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent  de Pénélope Bagieu   (Gallimard)

Cette bande-dessinnée en deux tomes nous permet de découvrir ou redécouvrir des femmes courageuses, précurseures et souvent oubliées par l'Histoire. Ici en quelques pages on a un portrait de ces femmes à travers les siècles, les pays, les combats. Marie Curie, Joséphine Baker, Hedy Lamarr : certaines sont connues et d'autres beaucoup moins. C'est ce qui fait l'intérêt principal de cette bande-dessinée.

On prend bien sûr plaisir à lire cette BD grâce au trait agile et espiègle de Pénélope Bagieu. Mais on sent qu'elle a mis dans ce projet tout le sérieux requis : les planches sont bien documentées tout en restant légères. Alors regalez-vous!

 

"Le courage qu'il faut aux rivières" : variations autour des femmes

20 Avril 2018 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Le courage qu'il faut aux rivières  d'Emmanuelle Favier  (Albin Michel)

Ce premier roman nous conte une histoire singulière : celle d'une femme, une "vierge jurée" vivant dans un village reculé d'Albanie. Elle rencontre un étranger mystérieux et envoûtant qui cache un secret bien lourd à porter... A travers les personnages de ce roman, on parle de la douleur de naître fille, des violences et des renoncements qui frappent certaines femmes.

La thématique est originale, le roman bien écrit : le récit, les personnages, le rythme... Tout est bien dosé. Finalement, c'est presque un roman un peu trop propret! Mais on passe un bon moment de lecture alors n'hésitez pas!

"Dans le jardin de l'ogre" : quand le corps dépasse la pensée.

12 Avril 2018 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Dans le jardin de l'ogre  de Leïla Slimani  (Gallimard)

 

C'est le premier roman de Leïla Slimani, auteure désormais unanimement reconnue. Dès ce premier livre, elle a pris des risques en abordant un sujet à première vue racoleur : la nymphomanie. On découvre une femme qui vit ses pulsions dans la douleur, chute et compose sans cesse, se détruit et renaît dans un même mouvement.

On est emporté par ce personnage, qui, même s'il aurait mérité d'être plus fouillé, est entier, puissant. Leïla Slimani sait créer une atmosphère particulière dans ses romans et surtout, elle a un don particulier pour travailler des personnages antipathiques ou tout du moins ambivalent, et les rendre profondément humains. Alors même si j'ai préféré Chanson douce, il ne faut pas passer à côté de ce roman!

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs