Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Et soudain, la liberté" : les femmes dans l'histoire.

26 Décembre 2017 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Et soudain, la liberté  d'Evelyne Pisier et Caroline Laurent   (Les Escales)

C'est un roman écrit à quatre mains : Evelyne Pisier, qui décedera pendant l'écriture du livre et son éditrice et amie, Caroline Laurent, qui reprend le roman et le publie. Sauf que... ce n'est vraiment un roman. L'histoire est principalement celle de la mère d'Evelyne Pisier, qui va vivre la guerre d'Indochine et la difficile libération de la femme des années 60-70. Au milieu de ce récit linéaire, intervient Caroline Laurent nous fait part de ses questionnements au sujet de l'écriture, de l'écho que trouve en elle le récit, etc..

J'ai un avis mitigé sur ce livre. Je n'ai pas aimé le parti prix des romancières : mi-roman mi-biographie, allers-retours permanants entre le récit et des considérations sur le littérature qui n'apportent pas grand chose... J'ai beaucoup aimé, par contre, le portrait de cette femme bourgeoise qui va prendre son destin en main et celui de sa fille (Evelyne Pisier, donc) qui fera de même en vivant notamment une histoire d'amour hors norme avec Fidel Castro.

C'est un livre à lire pour ceux qui s'intéressent à l'histoire des femmes et qui sont curieux de cette écriture hybride.

 

"Grand frère" : un premier roman coup de poing.

13 Décembre 2017 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Grand frère de Mahir Guven  (Philippe Rey)

J'ai eu un vrai coup de cœur pour ce premier roman percutant et ancré dans l'actualité. Deux narrateurs se croisent, deux frères issus d'un quartier difficile : l'un est chauffeur Uber et petit délinquant, l'autre est infirmier mais va partir en Syrie...

Avec deux sujets aussi brûlants, il était facile de tomber dans la caricature, dans le simplisme ou de faire du sensationnel. L'auteur parvient à éviter ces écueils et nous livre un roman tout en retenue et en finesse. L'écriture retranscrit parfaitement le langage des banlieues, mais avec une justesse (il y a même un lexique!) et un travail d'écriture d'une grande qualité.

C'était un pari risqué, mais c'est un roman parfaitement réussi. Un petit bijou incisif et qui fait réfléchir : parfait pour ceux qui cherchent un cadeau intelligent à mettre sous le sapin!

"La fête carnivore" : un goût d'inachevé

9 Décembre 2017 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

La fête carnivore  de Catherine Véglio  (Lémieux)

Je n'ai pas vraiment eu le coup de cœur pour ce premier roman pourtant prometteur... La thématique est celle d'un monde où la consommation de viande est réduite au minimum et réservée à des irréductibles prêts à mettre le prix. L'autrice décrit alors le rapport des éleveurs à leurs animaux dans ce contexte et le rapport de la société à la nourriture carnée.

Le plus gros défaut de ce livre sont ses personnages : ni attachants, ni aboutis, on a même du mal à les situer dans l'histoire. De plus, l'autrice donne l'impression de traiter trop de sujets à la fois, et cela donne un ensemble où l'on se perd un peu, où l'on ne trouve pas de cohérence. Le style, assez neutre, n'enlève pas l'impression d'inachevé.

Sur un thème peut-être trop ambitieux, l'alchimie ne fonctionne pas mais le roman se laisse découvrir malgré tout.

"Neverland" : voyage au pays de l'enfance.

8 Décembre 2017 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Neverland de Thimotée de Fombelle  (L'Iconoclaste)

 

Thimothée de Fombelle est un auteur confirmé de littérature jeunesse. Il s'essaie là pour la première fois à un roman pour les adultes. En vérité, il ne s'agit pas tout à fait d'un roman. C'est plutôt une ode à l'enfance, écrit avec beaucoup justesse, de poésie et de sérieux. L'auteur ne nous parle pas vraiment de son enfance (et on le remercie, car il est bon de prendre de la hauteur!) mais de ce qui est universel dans son enfance et dans celle de chacun d'entre nous. Il nous invite à faire avec lui ce chemin, pour retrouver l'enfant qui est en nous.

Ce livre me fait penser à un macaron : c'est beau, c'est bon, c'est réconfortant et régressif. C'est un petit livre qui fait du bien, qui est parfaitement écrit et qui retranscrit à merveille le monde de l'enfance. Prenez le temps de vous y arrêter!

 

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs