Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Breaking bad" : à voir sans modération...

31 Décembre 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #séries TV

Breaking bad

Voilà une série qui fait l'unanimité parmi les connaisseurs. En effet, difficile de lui reprocher quoique ce soit... A part peut-être l'ambiance très lourde qui s'installe au cours de certaines saisons. Mais on est assez proche de la perfection. Le jeu d'acteur, l'intrigue, la qualité des images... Tout y est!

Au départ, un prof de chimie, menant une vie de famille classique apprend qu'il est atteint d'un cancer. Sans argent pour payer les frais médicaux (l'action se situe aux Etats-Unis...) et souhaitant avant tout préserver sa famille, il décide de fabriquer et de vendre de la méthamphétamine... Mais il met bien sûr le doigt dans un engrenage infernal!

C'est indiscutablement une excellente série, primée à de nombreuses reprises au cours de ses cinq saisons. Si vous ne devez en voir qu'une, c'est celle-là.

 

"Misfits" : les super-héros du quotidien.

30 Décembre 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #séries TV

Misfits

Cette série britannique, drôle et originale, voit évoluer cinq jeunes gens très différents en TIG (Travail d'Intérêt Général) dans un centre communautaire anglais. Mais un étrange orage leur donne des supers pouvoirs...

Cette série, mi-réaliste mi-fantastique, offre de belles réflexions sur les forces et les faiblesses de chacun, et sur la façon de les exploiter pour devenir meilleur (ou pas...). Sous ses apparences de série légère, elle est plus profonde qu'il n'y paraît et chaque épisode permet autant de rire que de se questionner.

L'évolution au cours des cinq saisons est frappante. Les héros du début sont intégralement remplacés à la fin. Malgré cela, tout tient la route, une véritable cohérence permet de donner du caractère à chaque saison, sans perdre l'âme de la série. Et les personnages sont tous différents mais très attachants. Autre atout : elle met en scène des héros ordinaires, plutôt issus des quartiers défavorisés, des personnages que l'on voit peu habituellement, ou alors sous des aspects caricaturaux, ce qui n'est pas le cas ici.

Enjouée et sérieuse, improbable et réaliste, cette série originale est à découvrir!

"La fête de Billy" : quand hamster et lombrics partent à l'aventure.

29 Décembre 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #littérature jeunesse

La fête de Billy  de Catharina Valckx   (Ecole des Loisirs)

J'aime cet album coloré et plein d'humour, destiné aux enfants à partir de 3 ans. Si les illustrations sont un peu trop basiques à mon goût (avec, cependant, une mention spéciale pour le bison, que j'adore), l'histoire est particulièrement réussie. C'est un road-trip à hauteur d'enfant : Billy le hamster part inviter ses amis à sa fête déguisée, accompagné de Jean-Claude et Didier les vers de terre. Quelques aventures les attendent, mais avec un happy-end attendrissant.

Les parents s'amusent de l'ambiance western revisitée, les enfants apprécient le rythme enlevé et tous peuvent rire grâce au ton décalé de l'auteure. A découvrir en famille!

 

"Dontown abbey" : un petit bijou anglais.

28 Décembre 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #séries TV

Dontown Abbey

Cette série TV anglaise, composée de cinq saisons, m'avait été maintes fois conseillée. J'ai mis longtemps à m'y plonger mais je ne le regrette pas! Tout le charme anglais est là : de l'accent british à la construction propre et travaillée, c'est une série parfaite pour tous ceux qui aiment les films britanniques à la James Ivory.

On ne peut pas vraiment dire que ce soit une série d'action... Et pourtant on ne s'ennuie pas une minute. Tous les micros événements se savourent et le montage conçu comme une succession de saynètes donne un rythme parfait à la série.

L'histoire se déroule dans la campagne anglaise, entre 1912 et 1925. Cette période est riche en évolution pour la famille Crawley, qui est propriétaire du domaine de Downton abbey. Entre les considérations pratiques de la succession puis de la gestion du domaine, la vie des domestiques, la première guerre mondiale et les changements sociétaux qu'elle apporte et les déboires amoureux des trois filles Crawley, c'est tout un pan de l'Histoire qui est visité à travers le prisme de cette famille.

Et rien que pour les personnages savoureux et les costumes, c'est une série à ne pas manquer, alors foncez!

"Les mains lâchées" : le drame et la vie.

24 Décembre 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Les mains lâchées  d'Anaïs Llobet   (Plon)

L'archipel des Philippines a été dévasté en novembre 2013 par le plus puissant typhon de l'histoire, baptisé Haiyan. Cette terrible catastrophe naturelle sert de cadre à ce premier roman. Une jeune journaliste y perd son nouvel amour, et se retrouve confrontée à la culpabilité, la peur, la peine. Elle participe au sauvetage des populations, effectue son travail de journaliste mais il semble que ses émotions aient été emportées avec la vague qui a détruit tant de maisons et de vies...

C'est un roman délicat, qui oscille entre la froideur d'un compte-rendu et le théâtral d'un drame. Mais il lui manque malgré tout un petit quelque chose pour être vraiment bon... A découvrir tout de même!

"Première à éclairer la nuit" : amour et conséquences.

14 Décembre 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Première à éclairer la nuit   de Jocelyne Desverchère  (P.O.L.)

Voilà pour ce premier roman un thème estampillé "valeur sûre" : une histoire d'amour. Une histoire qui finit mal, une histoire romanesque mais qui pourrait arriver à n'importe qui. Le héros est d'ailleurs un personnage très ordinaire, plutôt solitaire et peu enclin aux excentricités. Il tombe amoureux d'une femme mariée sans oser déclarer sa flamme. Mais quand l'occasion pour lui se présente de ravir son coeur, il prend son courage à deux mains et... se retrouve dans une situation peu enviable.

Tout le charme de ce roman réside dans son écriture fine, juste et pleine d'empathie. S'il n'est pas marquant, il a le mérite d'être prenant. Un roman parfait pour les amateurs d'écrits intimistes!

"Les contes défaits" : l'art subtil de l'évocation.

8 Décembre 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Les contes défaits  d'Oscar Lalo  (Belfond)

Dans un style riche et travaillé, l'auteur nous livre entre les lignes une terrible histoire... L'écriture sert ici d'exutoire, et cela donne un roman où l'histoire est plus évoquée que racontée. On est plongé au coeur de l'âme d'un petit garçon en proie à un pédophile lors de séjours en colonie de vacances, et qui deviendra un homme blessé en quête de réponse.

Le roman, parfois bavard, se plaît à utiliser la langue comme une arme. C'est un texte original, profond mais parfois un peu trop noir et subtil pour vraiment se laisser apprécier.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs