Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Daddy Love" : horriblement génial.

18 Avril 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Daddy Love de Joyce Carol Oates (Philippe Rey)

Âmes sensibles s'abstenir... La très prolifique Joyce Carol Oates nous invite dans ce roman à vivre au plus près d'un prédateur sexuel enlevant un jeune garçon. Difficile de trouver thématique plus universellement terrible... Mais on est loin d'un roman tape-à-l’œil. Avec une écriture parfaite, un ton juste et sans pathos, l'auteure réussit à maîtriser parfaitement son histoire.

Résultat : c'est un roman qui se dévore. Tout y est abordé avec beaucoup de finesse, sans jugement : la perversion du criminel, le syndrome de Stockholm dont est victime le jeune garçon, la détresse sans limite de ses parents. On est emporté avec force dans cette histoire troublante. Alors, âmes sensibles s’abstenir, certes, mais pour toutes les autres, foncez!

"Murmures à la jeunesse" : l'appel de la réflexion.

16 Avril 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Murmures à la jeunesse de Christiane Taubira (Philippe Rey)

Ce court essai, inscrit dans l'actualité, a suffisamment d'intérêt pour ne pas être "périmé" en quelques semaines seulement. Certes, les sujets traités sont ceux qui occupent le début d'année 2016, mais l'ancienne ministre de la Justice, à la plume si particulière, y livre aussi des réflexions plus générales.

L'écriture est riche et foisonnante, un peu déroutante au début mais tellement plus passionnante que celle des livres politiques classiques! Et les sujets abordés : terrorisme, embrigadement, déchéance de nationalité, République... sont assez universels pour être abordés hors du contexte particulier qui a précédé l'ouvrage.

Un essai à lire, que l'on soit jeune ou pas, pour s'ouvrir à une réflexion plus riche et plus belle...

"Les nuits de laitue" : de bric et de broc.

12 Avril 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Les nuits de laitue de Vanessa Barbara (Zulma)

 

Ce court roman a reçu le prix du Premier roman étranger 2015. Bon. Disons qu'il n'a pas particulièrement retenu mon attention.

Une histoire un peu loufoque, une galerie de personnages hauts en couleurs... C'est ce qui est censé faire l'intérêt du roman, mais c'est un peu léger. Il n'y a rien qui accroche vraiment le lecteur dans cette histoire, même si cela reste un roman facile et agréable à lire. On a l'impression que l'auteure a mis bout à bout de petites nouvelles, avec un vague fil conducteur. Résultat : c'est entre deux eaux.

Je suis très mitigée... Mais peut-être serez-vous séduits?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs