Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Ainsi soit Olympe de Gouges" : textes et portait d'une femme engagée.

6 Mars 2014 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Ainsi soit Olympe de Gouges de Benoîte Groult (Grasset)

C'est une des trop rares biographies de cette femme de lettres, visionnaire, féministe, abolitionniste et trop souvent oubliée de l'histoire de France. En première partie du livre, Benoîte Groult nous livre une courte biographie d'Olympe. Courte car on sait assez peu de choses d'elle, et parce qu'elle fut en son temps si attaquée et calomniée qu'il est difficile de démêler le vrai du faux dans les textes qu'il nous reste de cette période. Mais une chose est certaine : victime de Robespierre, elle fut guillotinée par la justice de son pays, qu'elle a pourtant servi et enrichi par ses écrits et ses engagements.

En deuxième partie de l'ouvrage se trouvent les principaux textes politiques d'Olympe de Gouges, dont sa fameuse "Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne". On y découvre son courageux combat, et on est frappé par l'actualité de ces textes écrits il y a plus de deux siècles.

A défaut de voir Olympe de Gouges entrer au Panthéon cette année, on peut lire ce livre qui fera prendre conscience à tous de la richesse et de la pertinence de son engagement et qui permet de mieux connaître la vie de cette féministe de la première heure.

"Kinderzimmer" : une perle parmi la haine.

4 Mars 2014 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Kinderzimmer de Valentine Goby (Actes Sud)

Difficile à croire, mais avec une histoire aussi dure que celle d'une jeune femme enceinte internée dans le camp de concentration de Ravensbrück en 1944, ce livre va vous tenir en haleine et vous émouvoir profondément.

C'est en tout cas ce qu'il s'est passé pour moi, même si en général les livres sur la guerre ne m'inspirent pas du tout. Là, malgré un thème violent et difficile, on ne peut pas lâcher ce roman. L'écriture ronde et poétique de Valentine Goby contrebalance l'aridité du sujet et rend ce livre accessible, beau et très prenant. On veut savoir comme l'héroïne va s'en sortir, comment elle va pouvoir continuer à tenir malgré les atroces conditions de vie auxquelles elle et son bébé sont soumis...

C'est un excellent livre, parfaitement réussi, sans pathos mais avec une empathie et un style qui sublime cette période sombre. C'est un roman qui fait dire que l'art, quand il est au service de la mémoire, est un parfait vecteur de connaissances et d'émotions. A lire, de toute urgence.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs