Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"La vague" : plutôt le creux de la vague...

27 Avril 2013 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

La vague de Todd Strasser (JC Gawsewich éditeur)

Basé sur une histoire vraie, ce roman relate l'histoire d'une classe de lycéens américains qui tentent de comprendre la montée du fascisme. Afin de leur expliquer, leur professeur d'histoire met au point une expérience qui va vite déraper : il créé un mouvement obéissant aux mêmes règles que le mouvement national-socialiste. Les élèves se lancent à corps perdu dans cette aventure, avec tous les excès qu'on imagine.

Si l'idée est intéressante et l'histoire pédagogique, l'écriture est malheureusement catastrophique. La langue est d'une pauvreté affligeante et la traduction semble assez mal adaptée.

Un roman qui plaira plutôt aux adolescents, mais pour lequel il vaut mieux ne pas avoir de grandes exigences littéraires.

"Infidélités" : plus terne que passionnant...

26 Avril 2013 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #nouvelles

Infidélités de Vita Sackville-West (Autrement)

Ce recueil de nouvelles nous fait pénétrer dans les foyers anglais des années 20. Il y est question d'amour : amour maternel, passion, amour adultère... L'atmosphère mélancolique et poétique donne un charme particulier à ces textes aux thèmes universels.

Cependant, je n'ai pas vraiment accroché avec l'écriture descriptive très classique de l'auteure et j'ai été déçue par les chutes assez banales des différents textes.

Certes, ces nouvelles se lisent agréablement, mais c'est sans conviction que je recommande ce recueil aux amoureux... de l'époque décrite uniquement.

"Le roman du mariage" : les classiques revisités.

8 Avril 2013 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Le roman du mariage  de Jeffrey Eugenides   (Editions de l'Olivier)

États-Unis, années 80 : dans un campus universitaire, nous suivons Mitchell un jeune homme passionné de théologie qui aime en secret Madeleine, une étudiante en littérature qui elle-même est amoureuse de Leonard, étudiant en biologie et maniaco-dépressif.

De ce triangle amoureux classique surgit une histoire sur les levures, Jane Austen, Soeur Teresa et le difficile choix de l'amour et ses conséquences quand on a vingt ans... L'auteur mêle habilement les thèmes universels (l'amour, le mariage, le passage à l'âge adulte) à un portrait de cette génération tourmentée d'américain post-hippie. Entre les valeurs conventionnelles et le monde d'aujourd'hui se dressent ces trois jeunes gens à la fois perdus et arrogants, en quête de nouvelles valeurs.

C'est un roman agréable à lire, un roman "à l'américaine" avec une narration parfaitement maîtrisée, un rythme confortable et des personnages travaillés. Je regrette seulement que le personnage de Madeleine autour de qui tout s'articule soit finalement le moins fouillé et aussi (et toujours!) que la place de la religion prenne de telles proportions dans ce récit.

Mais c'est un roman à lire avec plaisir, sans aucun doute!

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs