Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Henri VIII" : un vrai personnage d'Histoire!

29 Septembre 2012 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Henri VIII de Philippe Erlanger  (Perrin)

 

Je ne lis pas souvent de biographies historiques mais le personnage d'Henri VIII, roi anglais contemporain de François Ier m'a intringué... C'est en regardant la série TV Les Tudors que j'ai découvert ce monarque qui inspira le personnage de Barbe-Bleu.

C'est lui qui jeta les bases de l'anglicanisme pour pouvoir divorcer en toute légalité de sa première épouse. Des épouses, il en a eu six en tout, et il en a fait exécuter certaines, tout comme plusieurs de ses célèbres conseillers : Cromwell et Thomas More... Un roi peu sympathique donc, mais qui a eu une vie passionnante et qui mérite qu'on s'y attarde!

C'est un livre d'histoire qui se lit comme un roman : fluide, facile et agrémenté d'arbres généalogiques pour ceux qui comme moi ne sont pas férus d'histoire et ne retiennent pas les noms!

Si la curiosité vous pousse donc à découvrir cet autocrate surprenant, c'est ce livre qu'il faut lire absolument!

"La délicatesse" : à déconseiller...

3 Septembre 2012 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

La délicatesse de David Foenkinos  (Gallimard)

 

 

Pour tous ceux qui se disent "un livre qui a reçu dix prix littéraires ne peut être qu'un bon livre", ce roman en est le parfait contre exemple. Et je me pose une question... Mais qui sont les "professionnels" qui décernent les prix? Certes, je ne suis pas naïve et je ne doute pas qu'il soit plus question d'argent que d'art dans ce genre de jury mais enfin tout de même...

Revenons à ce roman (mais est-ce bien nécessaire d'ailleurs?). L'histoire est archi simple et archi vue et revue : une jeune femme très belle vit le parfait amour avec son compagnon jusqu'à ce que celui-ci décède brutalement (environ vingt pages du roman). La jeune femme est triste (environ trente pages). Son patron la drague (une cinquantaine de pages). Elle le rejette parce qu'elle est trop triste (vingt pages). Elle commence à reprendre goût à la vie et là elle rencontre un jeune homme banal et même pas beau (trente pages). Ils tombent amoureux et c'est super génial (les cinquante dernières pages). Voilà, je vous ai rendu service, vous n'avez même pas besoin d'ouvrir ce livre maintenant!

Pour ce qui est de l'écriture, là encore la supercherie est presque choquante : entre chaque chapitre, l'auteur insère un petit texte qui se rapporte au chapitre précédent. Ce peut être une recette de cuisine, un extrait d'un livre ou d'une chanson, un code d'entrée d'immeuble... Bref, n'importe quoi, pourvu que ce soit ça de moins à écrire! Là, j'avoue qu'il fait très fort! La prochaine étape est-elle décrire un roman entier grâce à des citations d'autres auteurs? Voilà une excellente idée pour tous les écrivains paresseux qui souhaitent un succès rapide et éphémère...

 

 

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs