Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Sanctuaire du coeur" : une fresque dépaysante.

29 Novembre 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Sanctuaire du coeur  de Duong Thu Huong   (Sabine Wespieser éditeur)

 

 

C'est un roman fleuve (750 pages!) qui débute dans le Vietnam d'aujourd'hui et qui serpente dans le temps pour nous conter le parcours de plusieurs familles marquées par le destin.

Tout commence par la fugue inexpliquée d'un adolescent choyé. On le retrouve au fil des pages comme prostitué cultivé, incapable de faire le deuil d'une enfance brisée. Jusqu'au bout ce personnage attachant et complexe va nous faire vivre ses aventures parfois dramatiques mais riches philosophiquement.

Au fil de l'histoire nous partons à la rencontre de ses ancêtres, et de nombreux personnages vivants au cours du XXème siècle nous sont présentés. Le talent impressionnant de l'auteure est de réussir le pari fou de nous conter la vie d'une vingtaine de personnages d'envergures, parfois dans les moindres détails, sans pour autant que le lecteur ne soit égaré dans sa lecture.

Si j'ai eu un peu de mal au début avec les références et la culture si différente des personnages du roman, je me suis vite plongée dans cet univers et dans cette histoire intemporelle et universelle.

On parle de la transmission, de la répétition des générations et de la volonté de s'extraire du modèle familial. C'est un roman sur l'adolescence, la misère soudaine, l'amour, la famille... Tout le monde s'y retrouvera avec bonheur.

Et c'est avec une écriture moderne, vive et sans tabou que l'auteure nous plonge dans cette belle et puissante fresque à savourer...

"Les vaches de Staline" : un roman riche et touchant.

2 Novembre 2011 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Les vaches de Staline de Sofi Oksanen   (Stock)

 

 

Après avoir lu Purge, je m'attaque à ce roman qui lui est antérieur dans l'écriture et postérieur dans la publication en français. Je vous conseille cependant de le lire en premier, pour ensuite vous plonger dans Purge.

Moins maîtrisé, plus brouillon que le fameux best-seller, ce roman est plus sensible et plus touchant.

L'héroïne, Anna, est sujette à de graves troubles du comportement alimentaire et son histoire chaotique entre en résonance avec le passé tumultueux de l'Estonie, pays natal de sa mère. Ces deux fils se tressent tout au long du roman, offrant à la fois un récit intimiste et une belle fresque sur ce pays balte méconnu, durant la période communiste. Le personnage principal est touchant et d'une justesse impressionnante.

L'écriture est originale et magnifique, travaillée, tout en rythme et en profondeur. Le vocabulaire riche, la profusion de détails rend ce livre particulièrement agréable à lire.

Une belle histoire, une écriture sublime... Que peut-on demander de plus?

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs