Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Une femme simple et honnête": un livre puissant, une écriture magistrale.

20 Décembre 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Une femme simple et honnête  de Robert Goolrick  (éditions Anne Carrière)

 

 

J'étais impatiente de m'attaquer à ce roman après avoir adoré Féroces, du même auteur. Ce sont deux livres assez différents dans le style, dans la narration mais qui évoquent les mêmes thèmes torturés. Ne vous fiez pas au titre... Il ne s'agit pas d'un roman à l'eau de rose!

L'histoire se déroule dans le Wisconsin de la fin du XIXème siècle où un riche veuf acceuille une jeune femme mystérieuse pour se remarier. Voilà une idée de départ qui séduira les jeunes filles romantiques. Mais au fur et à mesure du roman, l'histoire et les personnages prennent du volume, deviennent complexes et l'auteur nous mène par le bout du nez, nous fait aller où bon lui semble.

Même si certains passages manquent d'intensité et de pertinence, c'est un très bon roman que nous proposeGoolrick. C'est un roman qui offre une "vraie histoire", pas de traces d'auto-fiction dans ce livre : les amoureux du romanesque en seront ravis.

J'ai quand même préféré son second livre, mais celui-ci ne manque pas d'intérêt et la fin révèle une puissance d'écriture et une sensibilité frappante. Je vous le conseille vivement! A offrir à Noël pour ceux qui n'ont pas d'idées! ;-)

"Apocalypse bébé": déçue!

10 Décembre 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Apocalypse bébé de Virginie Despentes  (Grasset)

 

Alors, comment dire... Comment trouver les mots sans paraître désagréable ou de mauvaise foi?

Bon, je déclare humblement, au risque de choquer, que je trouve ce livre particulièrement mal écrit. S'il avait été traduit, on aurait pu mettre les répétitions et les lourdeurs du style sur le compte d'une traduction chaotique mais il est bel et bien écrit en français, langue maternelle de l'auteure. Et là, je suis désolée, mais ça me choque de voir qu'un roman à l'écriture aussi empesée peut être dans le top des ventes. D'un autre côté, je suis bien naïve : il y a des romans pires et  encore plus mal écrits qui ont bien plus de succès... Mais ce n'est pas une raison!

Bref. Je suis allée au bout quand même. Je vais donc ravaler mes critiques sur la forme et tenter de vous parler du fond.

Si la quatrième de couverture vous vante ce roman comme étant une géniale critique sociale,  un pamphlet  révolutionnaire, etc., ayez des attentes beaucoup plus modestes pour éviter d'être déçus...

Remettons les choses à leur place: c'est un modeste polar, qui se lit bien si on n'est pas trop tatillon sur la syntaxe, le vocabulaire limité et la structure peu originale. Il faut aussi faire abstraction des vingt dernières pages, sauf pour ceux qui apprécie volontiers qu'on mette un chouia de théorie du complot en guise de fin...

Et là, on peut apprécier les personnages, leur profondeur, leur complexité et on commence à goûter ce qui fait tout l'intérêt de ce roman... Autant dire clairement que je ne vous le conseille pas!

"Nagasaki": trop court!

1 Décembre 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Nagasaki  d'Eric Faye   (Stock)

 

 

C'est un court roman écrit par un auteur limousin et qui se passe au Japon (comme son nom l'indique!). Tiré d'une histoire vraie, ce récit fait se rencontrer deux personnages vivants dans les limbes de la société: un météorologue esseulé et une chômeuse oubliée...

La trame de l'histoire est originale et amène à se poser des questions : sur la facilité à laquelle on peut tout perdre, sur l'importance qu'on donne à son habitation, sur la solitude, la dénonciation... Bref, en quelques pages c'est tout ce dont nos sociétés essayent de se protéger qui est abordé.

On apprécie les thèmes et le style sobre, quasi journalistique, de l'auteur mais on regrette que tout cela ne soit pas plus fouillé, travaillé... Avec une histoire pareille, se contenter d'un texte aussi court est franchement dommage! (l'auteur serait-il plus paresseux que minimaliste?) J'aurais aimé que ce livre fasse plusieurs centaines de pages! Il y avait tant de choses à développer... Une petite déception donc, mais un très bon livre à lire pour ceux que les épais volumes effraient!

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs