Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Dans la limite des corps disponibles": à lire, à la limite.

18 Juin 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Dans la limite des corps disponibles  de Grégoire Louis    (Verticales)

 

 

Le narrateur est un jeune homme tourmenté par son passé d'enfant-star. Un petit garçon vedette de théâtre et de publicité qui, devenu adulte, est souillé par cette gloire éphémère, l'argent et la marchandisation de son enfance.

C'est un roman brut, intense, où l'on sent toute la rage et le désespoir de vivre sur les ruines de son enfance. Un texte intéressant par son thème, à l'écriture travaillée mais qui manque tout de même un peu de profondeur.

J'aurais aimé pouvoir suivre le personnage plus loin dans sa souffrance et ses rapports aux adultes qui l'ont aimé. Un roman qui manque donc un peu d'envergure mais qui permet de réfléchir sur l'enfance en général et les enfants vedettes en particulier. A lire, pourquoi pas.

"Tout sauf anonyme": tout sauf essentiel.

13 Juin 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Tout sauf anonyme de David Réguer  (Anabet)

 

 

Cet essai sur la célébrité m'avait semblé intéressant puisque c'est un thème sensible et très actuel qui y est abordé. Depuis l'avènement de la télé-réalité qui permet à n'importe qui de devenir une vedette people en quelques jours, la célébrité est vécue comme une fin en soi. Alors je me suis plongée dans ce livre en espérant trouver les clés sociales de cette drôle de tendance. Et là... Pas du tout.

C'est un inventaire, mis en scène par l'auteur, de toutes les façons de parvenir à la célébrité dans notre société. Lire un magazine people avec un peu de recul revient sensiblement au même. Pas besoin de lire un tel essai, qui est plus un mode d'emploi ironique qu'un véritable décryptage. Alors forcément, le contenu est aussi léger que le thème et le résultat est décevant. Attention au courant d'air dans le cerveau!

 

"Eden matin, midi et soir": littérature et empathie.

11 Juin 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #théâtre

Eden matin, midi et soir de Chloé Delaume  (Joca seria)

 

 

C'est un monologue intense et violent que nous livre Chloé Delaume. Une écriture parfaite, un rythme et un vocabulaire magistralement maîtrisés, un humour acide: voilà les ingrédients qui font de Chloé Delaume une auteure atypique et géniale. Bien que le thème est déjà été exploité dans ses précédentes oeuvres, elle excelle toujours à décrire la folie vue de l'intérieur. L'angoisse, la mort, la souffrance, la psychiatrie... Évidemment ce n'est pas très gai mais on ne peut qu'apprécier le style et la justesse de l'écriture.

On termine ce livre avec l'impression prégnante de connaîtrel intimement la narratrice et de souffrir avec. On en ressort troublé, chamboulé. C'est un texte qui perturbe et qui marque. A lire (mais à déconseiller fortement aux dépressifs).

"L'école de la chair": amour et société.

9 Juin 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

L'école de la chair  de Yukio Mishima  (Gallimard)

 

 

C'est une histoire d'amour, passionnée pour elle, intéressé pour lui. Elle c'est Taéko, une femme divorcée, partagée entre les traditions héritées de la noblesse japonaise à laquelle elle appartient et la modernité du Japon des années 60. Lui, c'est le petit Sen, serveur dans un bar gay, étudiant à ses heures perdues et avide de reconnaissance sociale. A travers ces deux personnages, leur histoire d'amour commune et leurs rêves si différents, Mishima dresse un tableau captivant de la société japonaise. On parcourt Tokyo, on croise Yves Saint-Laurent, on voit les femmes s'émanciper doucement...

C'est un roman à la fois dépaysant et universel, un roman que je vous conseille pour ces deux raisons: l'ambiance du Japon et l'intemporalité de cette histoire d'amour.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs