Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"Babbitt": un rêve ordinaire.

30 Avril 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Babbitt  de Sinclair Lewis  (Stock)

 

 

Sinclair Lewis est le premier américain a avoir reçu le prix Nobel de littérature... Et on comprend pourquoi! C'est d'une plume acérée mais fine que l'auteur nous dépeint un anti-héros ordinaire. Un américain des années 20, agent immobilier, mari, père de famille et citoyen modèle. Un "brave type" dont l'auteur se moque gentiment, pour l'ambivalence de ses convictions.

C'est tout l'intérêt du roman: l'auteur joue avec son personnage autant qu'il le dépeint, il souligne discrètement ses petits travers communs, s'en amuse et se moque avec subtilité du rêve américain. Ce personnage à la vie si commune, si banale et ennuyeuse devient pourtant attachant sous la plume de Sinclair Lewis qui nous montre les failles de nos sociétés occidentales bien-pensantes.

C'est un roman que j'ai beaucoup aimé, construit de façon très précise, plein d'humour et de tendresse. Un livre à lire absolument, pour admirer l'écriture intelligente de Sinclair Lewis et pour se projeter dans la petite bourgeoisie américaine dont on ignore souvent tout...

"Le dernier crâne de M. de Sade": l'auteur au service du personnage...

19 Avril 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Le dernier crâne de M. de Sade  de Jacques Chessex  (Grasset)

 

 

C’est un roman composé de deux parties : la première nous permet de découvrir le marquis de Sade durant les derniers mois de son existence tumultueuse. Le personnage est, on l’imagine, controversé, magnétique, passionné. A ses côtés des prêtes, des médecins et des femmes qui sont tous fascinés par cet homme hors du commun. C’est avec un langage châtié que le narrateur nous conte la fin de vie de l’écrivain.

Puis le roman nous fait traverser les siècles en compagnie du crâne de Donatien de Sade. Ce crâne se retrouve entre de nombreuses mains mais semble lui aussi doté d’une aura violente et destructrice.

C’est un roman bien écrit et assez étrange… On sent toute la passion de l’auteur pour le marquis de Sade et on perçoit aussi un long travail de documentation qui fait osciller le roman entre fiction et travail quasi-journalistique. C’est ce qui m’a un peu gênée, et empêchée de rentrer complètement dans cette histoire. La réalité des faits me semble trop présente… L’écriture est cependant indéniablement littéraire, malgré une formule reprise dans plusieurs chapitres qui m’a hérissé le poil par sa maladresse (mais c’est un détail, je chipote).

C’est un roman que je vous conseille cependant, pour tous les curieux qui veulent découvrir la vie fascinante de M. de Sade.

"Zola Jackson": une grande héroïne.

5 Avril 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Zola Jackson  de Gilles Leroy   (Mercure de France)

 

 

Une écriture sobre et précise pour un roman palpitant. L'héroïne, Zola Jackson, se retrouve au coeur de l'ouragan Katrina qui frappa La Nouvelle-Orléans en août 2005. C'est pour elle l'occasion de se remémorer sa vie consacrée à son fils et à son métier d'institutrice. Dans cette épreuve, au coeur de la tempête puis des inondations, sa seule compagne est sa chienne Lady à qui elle voue un amour immodéré.

Tout l'intérêt de ce roman réside dans son personnage principal, une femme complexe, parfaitement dépeinte par Gilles Leroy. C'est un personnages fort, travaillé, attachant. L'écriture est bien rythmé, le roman ne souffre d'aucune longueur. On évite le pathos et le sujet étant véridique et récent, c'était plutôt délicat à traiter... L'auteur s'en sort très bien.

Seul bémol: la maîtrise et la retenue de l'écriture en fait un roman un peu froid, malgré son héroïne haute en couleur... A lire, à apprécier, même si le l'histoire aurait gagnée à être traitée avec un peu plus de sensibilité...

"Caligula": troublant et magnifique.

2 Avril 2010 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #théâtre

Caligula  d'Albert Camus   (Gallimard)

 

 

L'écriture d'Albert Camus est magique. Magnifique. Tous les textes que j'ai lu de cet auteur m'ont bouleversé, et cette pièce ne fait pas exception. Caligula, sous la plume de Camus, est un héros à la fois cruel et sensible, tourmenté à l'extrême, violent, méprisant mais magnétique. Je ne suis pas une experte de Camus et à l'occasion des 50 ans de sa mort, on en entend beaucoup parler. Alors je vais vous épargnez mes réflexions et juste vous conseiller la lecture de cette pièce. En une heure de temps, (allez, pourquoi pas ce soir?) vous pouvez apprécier un texte qui a de quoi en bouleverser plus d'un...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs