Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La petite bibliothécaire

"L'amande": à déguster sans modération...

31 Août 2009 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

L'amande de Nedjma  (Plon)


Voilà un roman sulfureux comme je les aime! Mais en plus d'être attirant par son histoire originale,  il est  particulièrement bien écrit. Je me suis laissée porter par l'écriture langoureuse et sucrée de l'auteur et j'ai dévoré ce livre comme une friandise interdite.
L'histoire se déroule au Maroc dans les années soixante. Une jeune femme est mariée comme c'est la tradition à un homme qu'elle n'a pas choisie et qui ne va pas vraiment rendre hommage ni à sa personnalité, ni à son corps, tous deux avides d'expériences. Elle le fuit et part s'installer à Tanger, où elle va vivre une passion sulfureuse et destructrice avec un jeune médecin.
C'est donc une histoire de passion, de corps, et d'enfance aussi. On comprend mieux, au fur et à mesure du roman le parcours à la fois ordinaire et hors du commun de cette femme qui nous ressemble.
Le vocabulaire est parfois cru, mais aussi tellement poétique et vrai qu'on s'identifie aux passions de l'héroïne avec le plus grand plaisir. Un roman magique, beau et tout simplement sensuel.

"Le coeur est un chasseur solitaire": un magnifique et fascinant classique américain

31 Août 2009 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Le coeur est un chasseur solitaire de Carson McCullers   (Stock)


L'auteure était très jeune lorsqu'elle a écrit ce roman magnifique. Ne vous fiez pas au titre un peu mièvre qui ne reflète pas vraiment le contenu ni le style du roman. L'histoire se passe au sud des Etats-Unis dans une ville dont l'atmosphère est créée avec brio. Plusieurs personnages se croisent, avec chacun une histoire, un caractère et un destin étrange et parfaitement décrits. Ce qui m'a vraiment impressionnée c'est la capacité de l'auteure à faire vivre des personnages qui sont très éloignés d'elle. Ce sens de la psychologie et de la description fait mouche et rend le roman fascinant.
J'ai tout de même eu quelques difficultés durant une partie de l'histoire (pas assez d'actions à mon goût) mais le dernier tiers du livre est juste époustouflant et les rebondissements y sont nombreux.
C'est un classique de la littérature américaine et je vous le recommande vivement!

"La reine des lectrices": une métaphore enjouée.

9 Août 2009 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

La reine des lectrices d'Alan Bennett  (Denoël)


Un très bon petit livre! L'auteur imagine la vie de la reine Angleterre si cette dernière se passionnait soudainement pour la lecture. Derrière l'histoire plutôt burlesque et au rythme enlevé, une belle métaphore rend ce texte presque poétique.
C'est un bel hommage à la lecture. L'auteur nous montre à travers son écriture simple et plaisante ce que la littérature peut nous apporter: l'ouverture d'esprit, l'ouverture aux autres, la curiosité intellectuelle, le sens de l'humour et parfois une vocation... Il décrit aussi combien on peut être mal perçu quand on aime lire: aux yeux de beaucoup c'est une activité ringarde, passive, pénible, solitaire et bien trop lente...
En utilisant le personnage de la Reine Angleterre, Alan Bennett rend son roman accessible à tous, cocasse et bien plus percutant et drôle que s'il avait décrit la soudaine passion pour la lecture d'un citoyen (ou plutôt d'un sujet) lambda. Le résultat est vraiment distrayant et permet même de prendre une petite leçon de littérature et d'histoire au passage...
Bref, à lire absolument et à méditer également...

"les violettes sont les fleurs du désir": féminin et étrange.

6 Août 2009 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Les violettes sont les fleurs du désir d'Ana Clavel  (Métailié)


Voilà un bien étrange petit livre... C'est l'histoire d'un mari amoureux qui, délaissé par sa femme, va reporter ce même amour sur sa fille. Et pour ne pas briser le tabou de l'inceste il va se mettre à fabriquer méticuleusement des poupées à l'effigie de cette dernière.
Une histoire plutôt troublante donc; trouble accentué par une intrigue secondaire assez complexe. Le goût pour le fantastique des auteurs sud-américains est présent ici, et l'ambiance chaude et lourde de parfums du pays d'origine de l'auteure est particulièrement bien transmise. 
Le personnage principal est décrit de manière assez inégale, ce qui en fait un être de papier difficile à cerner. De plus, je lui ai trouvé des traits de caractère très (ou trop) féminin, ce qui brise un peu sa crédibilité.
Et assez rapidement au cours du récit, l'intrigue principale passe au second plan au profit des intrigues secondaires... Ce que j'ai un peu regretté et j'ai mieux apprécié la première partie du roman. Cependant c'est un livre que je vous conseille, très bien écrit et très sensuel.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs