Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
La petite bibliothécaire

Articles récents

"Lucie ou la vocation" : simple... mais inefficace.

23 Septembre 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Lucie ou la vocation de Maëlle Guillaud (Héloïse d'Ormesson)

C'est autour d'un thème original (une jeune fille d'aujourd'hui rentrant au couvent) que ce premier roman se construit.

Malheureusement, si l'idée de départ est plutôt bonne, le style ne suit pas. On oscille entre introspection et distance, sans doute pour accentuer la différence entre l'atmosphère d'un couvent et le monde extérieur, mais cela donne une histoire qui a bien du mal à se positionner... Et l’intrigue est alourdie par une histoire d'amitié qui tourne en rond ainsi que par un vague suspens à la fin du roman. Quant à l'héroïne, elle n'est pas approfondie et aussi proche de la caricature que les autres personnages de l'histoire.

Alors certes, c'est un roman "qui se lit" mais à cause d'une écriture simpliste, on peut tout aussi bien l'éviter...

"Charlotte" : superficiel...

21 Août 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

Charlotte de David Foenkinos (Gallimard)

C'est un livre que se lit vite. Et pour cause... Comme l'auteur revient à la ligne à chaque (courte) phrase, on peut tourner les pages à une vitesse folle! Pourquoi cette petite originalité typographique? Mystère...

A vrai dire, ce roman m'a laissé dubitative. Certes, on prend plaisir à la lecture (et on ne se fatigue pas trop) mais tout cela manque cruellement de corps ! L'auteur nous raconte la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre qui connaîtra un succès posthume puisqu'elle mourut jeune, en déportation. Si le personnage est attachant, on a cependant une impression de superficialité assez dérangeante... De plus, l'auteur ponctue son histoire en parlant de ses recherches, ses émotions, ce qui n'apporte rien au roman.

En définitive, je me demande comment ce livre a pu être primé... S'il n'est pas désagréable à lire, il est cependant trop peu travaillé pour laisser une forte impression!

"S'unir, c'est se mélanger" : poules et politique.

9 Août 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #littérature jeunesse

S'unir c'est se mélanger : une histoire de poules de Laurent Cardon (Éditions Père Fouettard)

Si vous aimez les poules, vous aimerez cet album grand format. Les poulettes de Laurent Cardon sont vraiment drôles et on croit les entendre caqueter dès que l'on ouvre le livre...

L'histoire est simple : un coq et une poule ont disparu. Les trois groupes de poules s'organisent donc pour les retrouver. On touche alors à des thèmes très éloignés de l'univers des enfants : discours, vote, organisation d'une armée... En filigrane, se pose la question de l'égalité et de l'équité, de l'unité des différentes communautés, de la représentativité...

Bref, un album pour les enfants à partir de 4-5 ans, idéal pour aborder des questions politiques mais parfait également pour se régaler des illustrations joyeuses de Laurent Cardon!

"Sur écoute" : Baltimore et son monde.

5 Août 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #séries TV

Sur écoute (The Wire)

Cette série policière date du début des années 2000. Elle est composée de cinq saisons, chacune ayant un thème particulier (l'école, le trafic de drogue, la politique...) avec des personnages nombreux et récurrents. L'histoire se situe à Baltimore, ville que le réalisateur connaît parfaitement et dont il a étudié la sociologie avec précision... Cela donne une série hyper réaliste, très différente des séries policières classiques.

L'image est déjà un peu datée, les épisodes sont denses, le rythme est lent et les thèmes sont durs : autant d'éléments qui peuvent faire renoncer. Cependant c'est une excellente série, exigeante et travaillée, qui bouscule tous les clichés. Alors pour tous ceux qui sont sensibles à la véracité et la complexité des histoires, cette série est pour vous!

"Carthage" : suspens et écriture magistrale.

21 Juin 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Carthage de Joyce Carol Oates (Philippe Rey)

Parfois, dans la vie, il y a des moments où l'on a peu de temps et d’énergie à consacrer à la lecture (comme la naissance d'un enfant par exemple...). Mais parfois, il y a des livres qui nous entraînent avec tellement de facilité dans un autre univers, qu'on dévore des pavés avec avidité et en dépit de la fatigue... C'est ce qu'il s'est passé pour moi avec ce roman hypnotique et passionnant.

Une jeune fille disparaît mystérieusement de sa petite ville américaine, un ancien combattant s'accuse du meurtre, et ce sont des vies qui basculent soudain... L'auteure a le don de nous happer dans ses textes, et ce malgré quelques longueurs. Des personnages complexes jalonnent le roman et évoluent avec beaucoup de justesse sous la plume de Joyce Carol Oates.

J'aime de plus en plus cette auteure, que je vous recommande vivement!

"Une putain de catastrophe" : sans éclat particulier.

31 Mai 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Une putain de catastrophe de David Carkeet (Éditions Monsieur Toussaint Louverture)

Ce roman déjà ancien (1990) a été édité en France récemment. Son thème universel, le mariage, en fait un livre toujours d'actualité.

Un linguiste misanthrope se retrouve à devoir faire office de conseiller conjugal auprès d'un couple qui se comprend mal. Sa mission se fait sous l'égide d'un patron farfelu, ce qui ne va pas lui simplifier la tâche...

Bon, pour être honnête, ce n'est pas un grand roman. Beaucoup de dialogues (parfois savoureux!), des situations cocasses et une fin romantique... On est en plein dans les codes du roman commercial, agréable à lire mais pas vraiment marquant.

Alors si vous cherchez un roman facile et plaisant, celui-là est fait pour vous! Sinon, passez votre chemin...

"How I met your mother" : génération Y.

8 Mai 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #séries TV

How I met your mother

Il y a des séries qu'on aime, non pas pour leurs qualités intrinsèques mais parce qu'elles représentent avec justesse une génération. C'est le cas de cette série culte, sorte de "Friends" qui célèbre avec humour et rythme l'amitié et l'amour.

On suit pendant neuf ans (et neuf saisons) les aventures de Ted, qui cherche l'âme-soeur (avec de nombreux rebondissements) et de son groupe d'amis new-yorkais qui eux aussi découvrent au fur et à mesure la vie d'adulte. Forcément, on s'identifie. Alors même si le format sitcom, les rires enregistrés agaçants et les décors minimalistes n'en font pas une grande série, How I met your mother repose sur des personnages attachants et drôles qu'on n'a pas envie de quitter.

Pour ceux qui ne sont pas encore tombés dedans... C'est à voir!

"La fractale des raviolis" : un roman gigogne.

3 Mai 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans français

La fractale des raviolis de Pierre Raufast (Alma)

C'est un premier roman à la structure originale que nous offre là Pierre Raufast. Partant d'une anecdote un peu folle, le roman s'emballe et saute d'histoires en histoires, toutes plus délirantes les unes que les autres. Composé de nombreuses petites nouvelles imbriquées, l'ensemble se tient miraculeusement et créer même un certain suspens...

Si l'attrait principal du livre est son originalité, ce roman divertissant peut plaire au plus grand nombre grâce à son énergie indubitable. A lire pour décompresser ou pour ceux qui ont du mal à plonger dans une longue histoire complexe!

"Daddy Love" : horriblement génial.

18 Avril 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #romans étrangers

Daddy Love de Joyce Carol Oates (Philippe Rey)

Âmes sensibles s'abstenir... La très prolifique Joyce Carol Oates nous invite dans ce roman à vivre au plus près d'un prédateur sexuel enlevant un jeune garçon. Difficile de trouver thématique plus universellement terrible... Mais on est loin d'un roman tape-à-l’œil. Avec une écriture parfaite, un ton juste et sans pathos, l'auteure réussit à maîtriser parfaitement son histoire.

Résultat : c'est un roman qui se dévore. Tout y est abordé avec beaucoup de finesse, sans jugement : la perversion du criminel, le syndrome de Stockholm dont est victime le jeune garçon, la détresse sans limite de ses parents. On est emporté avec force dans cette histoire troublante. Alors, âmes sensibles s’abstenir, certes, mais pour toutes les autres, foncez!

"Murmures à la jeunesse" : l'appel de la réflexion.

16 Avril 2016 , Rédigé par la petite bibliothécaire Publié dans #Essais, documentaires

Murmures à la jeunesse de Christiane Taubira (Philippe Rey)

Ce court essai, inscrit dans l'actualité, a suffisamment d'intérêt pour ne pas être "périmé" en quelques semaines seulement. Certes, les sujets traités sont ceux qui occupent le début d'année 2016, mais l'ancienne ministre de la Justice, à la plume si particulière, y livre aussi des réflexions plus générales.

L'écriture est riche et foisonnante, un peu déroutante au début mais tellement plus passionnante que celle des livres politiques classiques! Et les sujets abordés : terrorisme, embrigadement, déchéance de nationalité, République... sont assez universels pour être abordés hors du contexte particulier qui a précédé l'ouvrage.

Un essai à lire, que l'on soit jeune ou pas, pour s'ouvrir à une réflexion plus riche et plus belle...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs